Publié dans nigeria, Trad

Le Nigeria doit s’opposer à l’Entrée du Maroc dans la CEDEAO – Mme Hassan, CDD

blog1

Le Centre de Développement de la Démocratie, CDD, a exhorté le Nigeria à veiller à ce que la demande du Maroc de rejoindre la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, la CEDEAO, soit rejetée.
La Directrice de l’ONG, Mme Idayat Hassan, a ouvert jeudi l’appel au Dialogue politique de haut niveau sur la demande du Maroc à la CEDEAO.
Selon Mme Hassan, le Maroc, depuis sa demande formelle le 24 février à rejoindre la CEDEAO a poursuivi sans relâche son agenda en désignant un ambassadeur à la CEDEAO le 2 mars. Elle a déclaré que l’intention marocaine de rejoindre la CEDEAO est un défi direct à la place du Nigeria dans la sous région.
« La CEDEAO concerne les États de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest et, à cet égard, le traité révisé définit la région comme la zone géographique connue sous le nom d’Afrique de l’Ouest telle que définie par une résolution du Conseil des ministres de l’OUA.
« Le Maroc n’est pas classé parmi les États membres de la CEDEAO par l’ONU et l’Union africaine.
`Pourquoi le Maroc, pays du Maghreb voudra-t-il adhérer à la CEDEAO? Qu’est-ce que le Maroc a exactement en commun soit en termes d’affinité économique, religieuse et culturelle avec l’Afrique de l’Ouest?
« Le Maroc accueille l’Union du Maghreb arabe, alors pourquoi l’hôte de l’UMA voudra-t-il rejoindre l’Afrique de l’Ouest? Plus encore, c’est un pays associé de l’Union européenne.
« L’intention du Maroc de rejoindre la CEDEAO est une stratégie délibéré [ aidé par certains pays francophones directement inféodés à la France] pour réduire l’influence et la force du Nigeria », a-t-elle déclaré.
Mme Hassan a déclaré que le Nigeria a beaucoup contribué durant 42 années d’existence de la CEDEAO.
« Le Maroc a toujours joué un rôle d’observateur dans la CEDEAO depuis 2005, alors pourquoi avoir une adhésion complète?
« Lorsque vous avez des gens comme la Mauritanie qui sortent de la CEDEAO en Afrique de l’Ouest parce que disant plus proche du Maghreb.
« Je pense que le Nigeria a investi tellement pendant 42 ans dans la CEDEAO et sur l’idéal qu’elle représente, et le fait que le Maroc lui-même soit une monarchie et non une démocratie n’est pas le moindre obstacle  sur le chemin de cet idéal.

Ayodele Babatope

ibinimori

copyright5

 

Publicités