Publié dans Essai, Image

Bénin, Débat Présidentiel de 2016 : Absurdité des Postures, Implicite du Discours Vestimentaire

blog1

Le débat présidentiel de l’élection d’avril 2015 au Bénin offrait un schéma postural  paradoxal pour le moins absurde.

Où d’un côté on avait le défenseur de l’identité et de l’indépendance nationales en costume trois pièces européen, et portant un nom français ; et de l’autre, celui qui était suspecté d’être un sous marin néocolonial de la France, qui ne pouvait parler aucune langue de terroir et qui portait un nom tout ce qu’il y a avait de plus béninois et arborait une tenue tout ce qu’il y a avait de local.

Absurdité des postures, posture de l’absurdité.

blog1

Dans un tout autre registre, pendant ce même débat, il est intéressant d’examiner de près les choix vestimentaires de toutes les personnes sur scène. Il y avait les deux protagonistes et deux journalistes. Toutes ces personnes étaient soi dit en passant du même sexe..

Sur ces quatre personnes trois arboraient des tenues traditionnelles et une seule – et qui plus est l’un des deux candidats –  était en tenue occidentale. Outre l’absurdité de l’image relevée plus haut, ce n’était pas moins étonnant que les deux journalistes –espèce volontiers férue d’exotisme et portée à l’extraversion joyeuse – fussent unanimes dans leur choix vestimentaire local. D’un point de vue de la démarcation  identitaire, ils faisaient en quelque sorte chorus et corps  avec Zinsou.  A ne s’en tenir qu’à la démarcation vestimentaire, ils étaient sur le plateau 75% à voter pour Zinsou et seulement 25% pour Talon.

Sur cette chaîne nationale, l’ORTB, commandée de main de maître par Yayi Boni dont c’était la voix, et où les nominations se faisaient de façon complaisante, autoritaire et népotiste, le choix vestimentaire des deux journalistes n’était-ce pas sur instruction ?  N’apportaient-ils pas à leur manière leur légitimation implicite à Zinsou ? Était-ce une manière implicite de lui prêter mainforte ? D’appeler à voter pour lui ? N’essayaient-ils pas de sous-entendre que le grand nombre était d’un côté ? Ne faisaient-ils pas passer Zinsou en contrebande dans le territoire local de la popularité et donc de la victoire ?

Binason Avèkes

copyright5