Publié dans nigeria, Yoruba

Lagos : Le Gouverneur Ambode Jette à la Rue un Prêtre Coupable de n’avoir pas Traité Sa Femme Comme une Déesse

blog1

La femme du Gouverneur de Lagos, Akinwunmi Ambode, étant venue dans une église de Lagos pour une cérémonie d’onction dédiée à tous les fidèles, après s’y être prêtée de mauvaise grâce, est repartie furieuse parce que le prêtre ne lui aurait pas fait l’onction la première et l’aurait placée sur le même pied que les  autres fidèles dans la maison de Dieu.

Or l’église en question relève du Ministère des affaires intérieures et familiales de  l’État de Lagos, et son chapelain en faute est salarié et  logé par l’État de Lagos.

blog1

Du jour au  lendemain, le pauvre prêtre reçoit une lettre de licenciement de la part de l’’État, et l’ordre d’évacuer son appartement de fonction sous 24 heures ! La décision a été prise par le conseil de Direction de l’église sur pression du Gouverneur.

Cet événement est révélateur de l’autoritarisme des gouverneurs au Nigeria, qui confine presque à la tyrannie ; des gens qui se prennent pour des demi-dieux, et considèrent leurs administrés, citoyens comme eux, comme, des moins que rien. Il témoigne aussi du peu de considération qui est faite pour les droits de l’homme, et la séparation des pouvoirs. Enfin, il trahit la représentation égocentriste que ces soi-disant croyants se font de la foi en Dieu, où l’égalité devant Dieu est une hérésie sociale.

blog1

Dieu merci, le pauvre prêtre a reçu plus d’une proposition de relogement, et aux dernières nouvelles, aurait repris service dans une autre église d’accueil. La bave pathétique des crapauds inhumains et corrompus qui nous gouvernent n’atteint jamais la blanche colombe messagère de Dieu.

Ayodele Babatope

copyright5

Publicités

Un commentaire sur « Lagos : Le Gouverneur Ambode Jette à la Rue un Prêtre Coupable de n’avoir pas Traité Sa Femme Comme une Déesse »

  1. C’est ahurissant ! Totalement arbitraire ! C’est pour ça il faut séparer le religieux de l’état ! Une laïcité totale. Pas d’ingérence de l état ds les affaires religieuses et inversement

Les commentaires sont fermés.