Bénin : Sur Patrice Talon, Pourquoi Yayi Boni Prêcha dans le Désert ?

blog1

Quand, un ou deux ans après son élection, la gouvernance déjantée et autocratique de Yayi, percluse de scandales de toutes sortes, commençait à faire l’objet de vives critiques de la part des observateurs impartiaux, sans parler de son opposition, l’ancien Président gouvernait  en toute intelligence avec Patrice Talon qui, paraît-il, aurait composé son premier gouvernement.

C’est donc en toute logique que la gouvernance actuelle de Talon qui soulève l’inquiétude des mêmes observateurs a un air de famille avec celle de Yayi Boni.

Quand il s’est libéré de l’influence de Talon, un peu avant et surtout après le holdup électoral auquel celui-ci prêta mainforte et assistance financière, Yayi Boni avait fâché tellement de monde par sa gouvernance loufoque, en maints points semblable à celle de Talon, – certes avec en moins les marches de soutien et les poses délirantes de première pierres  – que les critiques à son égard ont continué sans distinction, et le pauvre n’eut même pas droit à la grâce de son opposition pourtant fortement médiatisée  à Talon. Et pourtant, au plus fort de l’affaire d’empoisonnement qui, à certains égards, au-delà de sa véracité terme à terme sujette à caution, avait fonction de restitution symbolique de la diabolicité de Talon, Yayi Boni ne cessait de haranguer les foules sur le mal dont  son ex-ami était le nom. Mais, victime de ses excès, et repenti trop tard, il prêcha dans le désert.

Pour la raison que Talon, malgré la nature hautement contestable de l’histoire de sa fortune, d’un point de vue judiciaire comme éthique,  a été propulsé par Yayi Boni au paradis politique des victimes. Or qui dit victime, dit innocent. C’est ainsi que l’un des hommes les plus corrompus et corrupteurs de l’histoire politico-économique de notre jeune nation depuis ces trente dernières années, un homme qui, arrivé au paradis – s’il y arrive –  ne peut pas regarder Dieu les yeux dans les yeux et dire « j’ai obtenu ma fortune à la seule sueur de mon front », cet homme-là au palmarès éthique plus que douteux a pu, pendant la période électorale qui allait suivre, apparaître sous les dehors insidieux de l’innocence persécutée.

Maintenant que devenu Président de la République, Talon étale à la face du monde – pour ceux que le mythe opportuniste de sa victimité/innocence aurait aveuglés, – les vraies motivations  de son désir de présidence ; maintenant que de par sa gouvernance qui conforte l’impunité et redouble la corruption ; maintenant que le nouveau départ apparaît comme une vaste plaisanterie, et la rupture une farce, on se rend compte de la dimension politique historique de la lutte tardive de Yayi. Une lutte à la fois solitaire et passionnée, où sa solitude a joué contre lui, de par les erreurs monumentales qu’il a accumulées et dont profita royalement et non moins habilement Talon.

L’une de ces erreurs – et de loin la plus rédhibitoire – a été le choix de Lionel Zinsou, autour duquel il tenta de faire une unité sacrée avec le PRD de Houngbédji, et la RB de Soglo, en espérant in fine l’adoubement de la Françafrique sinon de la France. Alors qu’il aurait pu éviter cette provocation au sentiment patriotique des Béninois, en choisissant un candidat moins suspect et moins étrange, même s’il l’avait au préalable rodé comme premier ministre. Après avoir fait M. Lionel Zinsou premier Ministre, Yayi Boni, tout à son autocratisme,  est allé au bout de sa logique suicidaire, qui fut une aubaine pour Talon.

Au total, les alertes tardives de Yayi Boni contre Talon ne furent ni audibles ni entendues. Maintenant le loup est dans la bergerie, et la tâche devient plus compliquée. Et pourtant, Talon reste une montagne de vices,  d’injustice et d’irrégularités qu’il va falloir dynamiter pour ouvrir la voie vers une perspective éthique plus responsable de la vie politique béninoise. C’est toute la tâche qui incombe aux combattants de la justice pour le peuple, si l’on souhaite rendre son honneur et son salut à notre expérience démocratique.

Donatien Sèdozango2

16 Malédictions Contre Ceux qui Hypothèquent l’Avenir des Béninois

copyright5

Publicités