Publié dans économie, nigeria, Trad

Le Nigeria Déterminé à Mettre Fin à l’Importation de Produits Alimentaires

blog1

Le Nigeria a les hommes et les ressources nécessaires pour surmonter ses problèmes économiques, a dit le président Buhari aujourd’hui.
Il  recevait le Président de la Banque africaine de développement, BAD, M. Akinwunmi Adesina, à la présidence. «Dieu nous a donné des hommes et des ressources. Il nous revient de travailler dur, mais nous allons le faire. Nous allons sortir de nos problèmes. Nous sommes déterminés à produire ce que nous mangeons, et arrêter l’importation. Nous allons également poursuivre ceux qui ont volé le pays et les amener à rembourser. »
Le Président Buhari a déclaré que le Nigeria appréciait le coup de main de la BAD, assurant M. Adesina, nigérian lui-même et ex-ministre de l’Agriculture, que «nous ne vous décevrons pas. Votre pays ne vous décevra pas.»
Le président de la BAD a profité de l’occasion pour dévoiler le  catalogue d’aides que son institution a réservé au Nigeria et qui comprend entre autres volants : $1 milliard d’appui budgétaire, $ 300 millions pour créer des emplois pour 185.000 jeunes, $250 millions pour le développement des infrastructures du Nord-est, $1 million de subvention pour faire face aux défis des personnes déplacées de l’intérieur (PDI), $300 millions pour le développement des infrastructures autour d’Abuja,  $200 millions pour la société Transmission Company of Nigeria (TCN) afin de consolider ses installations.

Le Président de la BAD a exprimé sa joie pour ce qu’il a appelé «l’offensive contre la corruption, et la position du président Buhari sur la gouvernance », ajoutant que,  à cet effet, le rôle des institutions était déterminant.

Pour cela a-t-il dit, la BAD donnerait un total de $4,8 millions  à titre de subvention pour le soutien institutionnel dont $2 millions pour la  Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) et 1 million $ pour sa petite cousine, la Commission Indépendante de Lutte contre les Pratiques Corrompues et autres infractions connexes (ICPC).

Le total des prêts consentis au Nigeria par la BAD s’élève à  4,1 milliards, soit près de 2391 milliards de Fcfa. Un apport de liquidités si précieux en ces temps de récession.

Ayodele Babatope

ibinimori

copyright5_thumb.png

 

Publicités