Bravo au Coup d’État du Mali !

haroBravo au coup d'état du Mali ! Les militaires putschistes de ce pays ont montré qu'ils sont de vrais descendants de Soundjata, et qu'il y a encore des hommes à couilles en Afrique ! En effet ceux qui ont approuvé l'arrivée au pouvoir de Ouattara/Soro en Côte d’Ivoire, à la suite d’une succession de manipulations et de violences inouïes,  sans voir en eux de fieffés perpétrateurs  de coup d'État, doivent maintenant prendre la mesure de leur myopie et de leur bêtise : ils avaient sciemment ou non déjà semé la mauvaise graine.
Et puis c'est quoi même la démocratie ? Même en Occident, plus riche où le peuple est plus instruit, la misère de la démocratie saute aux yeux et prend à la gorge ; sa déliquescence de plus en plus préoccupante.
En Afrique, c'est au mieux du théâtre, une tourbe infecte de saltimbanques et de chevaliers d'industrie qui tournent les institutions  en bourrique ; entre farce institutionnelle et hold-up électoral. Au pire une démocratie sans peuple, des élections truquées sans état d'âme et souvent avec la bénédiction de l'Occident hypocrite et profiteur. Avec à la clé l'irrésistible prévalence de l'irrationalité légale, de la corruption, du vice et de l’injustice.

 

 

Alors, qui pleurera la mort subite d'un spécimen de ce système infâme ? Une prise en main ferme et claire, sans théâtre du pouvoir par des militaires ne vaut-elle pas mieux que le manège de Tartuffes à la solde de l'Occident pompeusement dénommé Démocratie ?
A quand un coup d'État dans les fausses démocraties, qui sont aussi les fosses mortuaires de la Démocratie en Afrique que sont les Bénin, Togo, Burkina Faso, Gabon, Congo et j'en passe ?
Le coup d'État du Mali–pays jusqu'ici cité comme une expérience originale de démocratie en Afrique–ne prouve qu'une chose : que ce qu’on appelle démocratie en Afrique n’était pas une avancée, et que  le peuple réel n'est pas dupe de la supercherie démocratique.

Aminou Balogun

copyright3