Bénin: Sébastien Ajavon, Biens et Mal

Au nom d’une décision de justice, et sans doute en conflit ouvert avec d’autres décisions favorables à l’intéressé – la saisie exécution des biens meubles de Sébastien Ajavon a été opérée sous forte escorte policière. Les réseaux sociaux se sont fait l’écho – images, vidéo et commentaires à profusion – de cette opération qui porte la marque de l’État, et traîne derrière elle une odeur politique fort reconnaissable par la plupart des Béninois, même ceux qui n’ont pas fait science-Po.

Alors, que comprendre dans et par cet événement ? Affirmation de la rationalité légale dans une culture portée  au  laisser aller et au népotisme ? Voudrait-on dire par-là que, riche ou pauvre,  nul n’est au-dessus de la loi ? Mais tel n’est pas l’avis de nombre d’observateurs avertis qui ne sont pas tous des contempteurs du régime de la rupture. Ceux-là n’ont pas hésité à voir dans cette opération un acharnement contre la personne de Sébastien Ajavon, le rival malheureux et faiseur du roi Talon. Accusation qui ferait passer l’ex-roi du poulet pour un ange et Talon pour un bourreau ingrat et sadique. Alors, ces voix et d’autres parlent de la haine fratricide qui colle à l’âme du Dahoméen qui n’a de cesse de ruiner son frère, de l’éliminer.

Mais, au-delà de l’argument de l’égalité devant la justice,  les thuriféraires du régime eux parlent, et sans doute le gouvernement avec eux, de la lutte contre la corruption et le crime économique, qui est aussi la spécificité de la juridiction à l’origine de la saisie-exécution en question. Si les biens meubles de cet homme d’affaire de poids sont saisis et mis en vente par la justice, c’est en lien avec des crimes économiques, et qui dit crime économique, dit corruption.

Mais alors, la question qui s’impose est de savoir pourquoi Ajavon seul, alors que 99% des Béninois riches n’ont jamais acquis leur fortune – tout au moins à l’origine – à la seule sueur de leur front ? Au Bénin, tous les riches – et pas seulement les quelques milliardaires qui ont pignon sur rue – ont toujours démarré par un crime originel de corruption, vol, détournement de deniers publics, blanchiment d’argent sale, trafic ou vente de drogue, trafic d’armes, lavage de chèque, etc.

On pourra faire observer que le Bénin n’a pas le monopole de cet état de chose. Remarque fort juste dans la mesure où pour prendre l’exemple de l’Occident, on peut dire sans risque de se tromper que toute l’histoire des fortunes grandes, moyennes ou petites y est d’origine criminelle. Même si le riche occidental aujourd’hui donne l’image d’un homme blanc comme neige, qui ne ferait pas du mal à une mouche et qui  proteste volontiers de sa moralité. La différence entre les Blancs et nous c’est qu’eux ils ont fait fortune en pillant, volant, violant, massacrant, vendant   les autres – Amérindiens, Australiens et surtout Africains – alors que nous autres nous retournons la même violence contre nous-mêmes en volant nos propres nations, nos propres États, nos propres sociétés.

Évidemment avec ce travers poussé à un haut niveau de systématicité et de généralité nous ne pouvons que demeurer pauvres pour l’éternité !

Donc, exercer la rigueur de la loi contre le corrompu qu’il soit riche ou pauvre est une bonne chose. Mais tant que dans une société, un pays, une soi-disant nation, 99% des fortunes continueront à ne pouvoir se justifier que par la rapine, le vol, le détournement de denier public, le lavage de chèque, et des malversations du même tonneau, un Sébastien Ajavon, arraisonné de façon spectaculaire, avec ou sans relent de règlement de compte politicien – ne changera rien à notre triste sort ! Et ces biens, vendus ou pas ne changeront rien au mal que nous infligeons à notre race.

Adenifuja Bolaji

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s