Mangera bien qui mangera le dernier : Regard citoyen sur des pratiques alimentaires à risques

Les Risques de la quantité et de la vitesse durant le manger

« Champion du concours du meilleur délayeur à l’UAC
Un étudiant boit 1 Kg de gari en 3 minutes »
Tel est le titre d’un petit article relevé dans la presse nationale en fin de semaine.
Le fait divers évoqué peut paraître banal mais à bien y regarder, il peut soulever des questions citoyennes sur l’opportunité et les risques des concours de mangeurs les plus voraces de divers mets dont le gari entre autres.
Manger en une fois une quantité « importante » d’un aliment si bénéfique soit-t-il n’est pas sain et peut même s’avérer « toxique », les diététiciens le répètent très souvent. Manger vite est non seulement malsain pour la digestion mais comporte des risques évidents. En un mot, outre les risques « d’intoxication » dus à une quantité importante ingurgitée en une fois, il y a le risque de blocage dans le tractus digestif de bouchées avalées trop vite sans mastication suffisante, le risque d’étouffement dû à un mauvais routage, autant de risques pouvant conduire à la mort en quelques minutes voire en quelques secondes. Point n’est besoin de disserter outre mesure à ce sujet. Nous aimerions attirer simplement l’attention du Ministre en charge de la santé des citoyens sur ce genre de concours et la pédagogie malsaine, potentiellement dommageable qu’ils véhiculent dans l’inconscient collectif des populations en espérant qu’il prendra les mesures adéquates pour statuer à ce sujet.

Thomas G. Coffi (citoyen de la Diaspora)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s