France : Le Parti socialiste et le Micmac de la Vaccination Obligatoire

Par 262 voix contre et 64 voix pour, le sénat français vient de rejeter une proposition du groupe socialiste visant à rendre la vaccination anti-covid obligatoire. Cette initiative parlementaire « originale » aura donc fait long feu.

Ce cuisant revers du parti socialiste qui voulait faire passer cette volonté de Bigpharma sous les dehors d’une « universalité humaniste » pour le moins douteux sert aussi de masque à son soutien de la politique liberticide du gouvernement dont la lutte contre le covid est le prétexte.

La solidarité avec le gouvernement dans sa politique liberticide au nom de la lutte contre la pandémie, le PS la partage avec la plupart de partis établis,  qui ont choisi de se taire et de se terrer au moment où insidieusement les principes fondamentaux de la démocratie sont piétinés. Mais le plus curieux c’est la connivence des partis traditionnels de gauche comme les écologistes et les socialistes qui au nom d’un scientisme du progrès libérateur  choisissent de se voiler la face non seulement sur les décisions liberticides du gouvernement mais sur le conformisme béat autour d’une vaccination qui tue afin de sauver des vies. On était en droit d’espérer que la gauche posât la question éthique de cet holocauste comme celle de la balance risque/bénéfice.

Au lieu de quoi, rien sinon la proposition loufoque d’une vaccination obligatoire qui ressemble à s’y méprendre à une surenchère dans la mystification éthique. S’il y a des partis qui devraient tirer la sonnette d’alarme sur les effets secondaires graves  actuels et potentiels de la vaccination – avec son lot de blessures et de morts – ce sont bien ces partis de gauche qui passent pour détenteurs du monopole de la raison éthique et de l’humanisme historique.

Mais au lieu de jouer le rôle attendu d’eux, sous la houlette du parti socialiste qui s’est fendu d’une phraséologie pompeuse  faisant état d’« obligation progressive d’une vaccination universelle » ces partis de gauche ont cru pouvoir abuser de la conscience des Français. Mais mal leur en a pris. L’élection présidentielle et sa logique d’intrigues partisanes leur en ont barré le chemin. La droite majoritaire au sénat n’aurait pas laissé les socialistes jouer les pseudo-humanistes universalistes sur leur dos à quelques mois des élections présidentielles. Tout bénef pour le peuple  qui ne boudera pas sa victoire d’où qu’elle vienne…

Ahandeci Berlioz et Aminou Balogun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s