Afrique : Coup de Projecteur sur une Flopée d’Organisations Concaves

Comme l’inspiration de la Démocratie des apparences qui prévaut en Afrique, les diverses organisations du paysage inter-étatique et international de l’Afrique ne tiennent aucun compte de l’existence des peuples. Il fallait d’ailleurs pour cela que les peuples existassent. Malheureusement en Afrique il n’y a que des populations mais pas de peuple. Et cette immaturité politique héritée du passé colonial et entretenu dans le présent est ce dont profitent à la fois les gouvernements dans chaque état, qui organisent des élections sans les peuples –, comme celles qui viennent d’avoir lieu en Côte d’Ivoire avec la participation anticonstitutionnelle de M. Ouattara et son élection frauduleuse soutenue par une tourbe infecte de ses pairs complices — et les soi-disant organisations internationales, dont la fonction première est de faire comme si, dans la bombance et la corruption effrénée — le bon plaisir sur le dos des peuples.

Un autre aspect de la concavité de ces organisation est parallèle à l’inspiration politique en Afrique en général, la représentation mentale et culturellement intériorisée de ce que cela signifie d’être moderne, d’avoir des institutions et de les animer. Dans la mentalité des gens qui sont en charge des affaires publiques en Afrique et qui le sont avec le soutien de l’Occident néo-colonisateur, eh bien, exister en modernité politique, c’est faire comme les Blancs, et tout reste en surface dans un jeu mimétique puéril qui se suffit à lui-même comme jeu, mais qui n’a aucune finalité politique supérieure, aucun objectif concret, aucune éthique, aucune volonté de changer la vie des peuples. Rien qu’un jeu de pouvoir et de bon plaisir. Du coup, toutes ces organisations internationales dont Nathalie Yamb fait le portrait critique ici, ne sont là que pour amuser la galerie, distraire, donner l’impression aux rhinocéros qui nous gouvernent qu’ils sont de vrais chefs d’Etat qui font comme on fait à Paris, New Delhi, Pékin ou Tokyo. Ces organisations, sont pour eux ce que le rêve est au sommeil : elles préservent l’illusion de leur pouvoir et assurent sa mise en scène internationale…

Aminou Balogun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s