Désordre Ethique et Indiscipline Ethnique du Sud : les sources de la disparité Républicaine

Union nation Quoi qu’en disent les bonnes âmes manieurs en diable du parler politiquement correct, la vie politique du Bénin, à l’instar de celle de la plupart des pays d’Afrique Noire, reste dominée par la logique ethnique. Seulement au Bénin, le Sud et le Nord n’obéissent pas tout à fait au même fonctionnement de la loi ethnique en matière politique et électorale. Le Nord, autonome et très discipliné obéît à des codes de référence identitaires et normatifs  tandis que le Sud, hétéronomes et indiscipliné, sous les dehors d’une ouverture républicaine avancée trahit en même temps qu’il masque un désordre éthique et mental hérité de l’histoire. Pour mieux saisir la disparité qui existe entre le Nord et le Sud sous l’angle de la bonne volonté Républicaine, ou à tout le moins de l’inter-régionalisme électoral, il suffit d’observer le tableau ci-dessous de la liste des députés à l’Assemblée nationale. Le tableau comporte 4 colonnes mettant en jeu des régions de référence individuelles ou collectives. Par combinaison on obtient des couples régionaux (Sud, Sud), (Sud, Nord) , (Nord, Nord) ( Nord, Sud). Sur la base de ces couples et de leur possibilité ou de leur probabilité mesurée se pose la question des non-dits et des logiques impaires à peine cachées qui structurent la vie politique béninoise

Nom du Député Région de Référence du député Parti Région de Référence du Chef Suprême du Parti
Abimbola Adébayo Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Abiola Adébayo François Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Adam Bagri Moumouni Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Adjanohoun Célestine Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Affo Djobo Amissétou Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Agbodjete H. Justin Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Agoua Edmond Sud Parti Dour la Démocratie et le Progrès Social Sud
Ahinnou.Thomas Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Ahlonsou Amoudatou Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Aho S. Eloi Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Ahossi Léon Comlan Sud Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès Sud
Ahouanvoebla Augustin Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Akotegnon Raphaël Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Alia Edgard Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Amoussou A. M. Bruno Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Bada Georges Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Bako Arifari Nassirou Nord Union pour la Relève Nord
Bio Kansi Boni Ganse Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Boni Tessi Adam Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Chabi Sika Karimou Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Da Matha Sant’ Anna Luc Boniface Antoine Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Dahissiho Joachim Sud Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès Sud
Dangnon M. Victor Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Dassoundo André Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Dayori Antoine Nord Force Espoir Nord
Degbey K. Jocelyn Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Degla Assoun Comlan Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Domingo Cyriaque Sud Alliance du Renouveau Sud
Edaye Kocou Jean Baptiste Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Fagbohoun Ladekpo Séfou Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Fikara Sacca Sud Alliance du Renouveau Sud
Gbadamassi Rachidi Nord Union pour la Relève Nord
Gbediga Timothée Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Glèlè Ahanhanzo Blaise Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Gnigla Venance Lubin Sud Coalition pour un Bénin Émergent Nord
Gnonlonfoun Isidore Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Golou D. Emmanuel Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Houde Aditi Valentin Sud Alliance des Forces du Progrès Nord
Houinou Clément Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Houndete Eric Sud Force Clé Sud
Houngbedji Adrien Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Idji Antoine Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Issa Salifou Nord Union pour la Relève Nord
Kakpo Kifouli Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Kakpo Togbé Kakli Justine Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Kindjahounde Zéphirin Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Lafia Sacca Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Laourou Grégoire Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Lodjou Jude Bonaventure Sud Force Clé Sud
Mama Debourou Djibril Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Moussa Yari Issifou Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
N’da Antoine N’ da Nord Force Espoir Nord
N’da Kouagou Eric Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
N’ouemou Domitien Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Nago Coffi Mathurin Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Noudegbessi G. François Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Orou y Arou Bio Bagou Nord Coalition pour un Bénin Émergent Nord
Orouse Guéné Nord Restaurer l’Espoir Nord
Quenum Possy Berry Kouassi Epiphane Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Sagui Yotto Waro Justin Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Sanni Yibatou Glele Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Sehoueto Lazare Maurice Sud Force Clé Sud
Seidou Adambi Samou Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Seidou Alassane Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Shanou A. M. Sofiatou Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Soglo Léhady Vinagnon Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Sohounhloue Koko Dominique Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Soule Sabi Moussa Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Takpara Daouda Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Tchocodo Gabriel Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Tidjani Serpos Ismaël Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Tomanaga Paulin Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Tossou Emile Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Vieyra Honorine Rosine Marie Epouse Soglo, Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Vlavonou Gbèhounou Louis Sud Alliance pour une Dynamique Démocratique Sud
Vodonou Désiré Sud Force Clé Sud
Yahouedehou F. Janvier Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Yolou Zachari Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Zachari Chabi Félicien Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Zannou Marcellin Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Zinsou Edmond Sud Parti du Renouveau Démocratique Sud
Zohoun Sylvain Sud Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord
Zoumarou Wally Boda Mamoudou Nord Force Cauris pour un Bénin Émergent Nord

Tableaux des couples possibles

Couples Possibles (Nord, Nord) (Nord, Sud) (Sud, Sud) (Sud, Nord)
Nombres 27 0 42 19
Pourcentage 30,7% 0% 47,7% 21,6%

 

(Le couple (Nord, Nord) signifie qu’un député du Nord fait allégeance à un Chef suprême ou à un parti du Nord… ( 30,7%) . Le couple (Sud, Sud) signifie qu’un député du Sud fait allégeance à un chef suprême ou à un parti du Sud. (47,7%) Normal dirions-nous dans un contexte de culture politique dominée par l’ethnisme et le régionalisme

Le couple (Sud, Nord) indique qu’un député du Sud fait allégeance à un chef suprême du Nord (21,6%). Enfin le coupe (Nord, Sud) signifie qu’un député du Nord fait allégeance à un chef suprême du Sud. Or justement ce cas de figure ne se produit pas dans la distribution des allégeances à l’intérieur du parlement béninois ! (0%)

Comment peut-on expliquer ce fait ?

Autrement dit, pourquoi le cardinal de l’ensemble des couples (Nord, Sud)) est égal à 0 ? Cela a l’air anodin, et est passé sous un silence subtil ou complice comme un fait dénié.

Cette dénégation est volontaire puisque qu’elle régit et caractérise la stratégie de prise de pouvoir dans notre système politique. C’est donc une anomalie que l’on fait semblant de ne pas voir.. Et cela pose question. Pourquoi les gens du sud jouent-ils volontiers le jeu de l’allégeance envers les partis ou les chefs suprêmes du Nord alors qu’il ne se trouve aucun, – du moins dans la configuration actuelle de la Représentation nationale – député du Nord pour jouer le jeu de l’allégeance avec les Chefs suprêmes ou les partis du sud ? En fait cette incongruité traduit bien une subornation de la conscience du peuple.

On peut expliquer une partie du phénomène en disant que les députés et les gens du sud en général sont volontaristes et jouent volontiers le jeu de l’inter-régionalisme politique en s’alliant avec des partis du Nord en soutenant ou en composant avec des Chefs suprêmes du Nord. Ceci peut être dû au fait que, comme le sud est bien plus peuplé que le Nord, il a des réserves électorales que certains entrepreneurs politiques du sud essaient de monnayer à meilleur prix avec des alliés politiques du Nord, plus qu’ils ne pourraient le faire avec leurs congénères du sud.. Mais le fait qu’il n’existe aucun Nordiste qui s’aventure dans ce type d’échange et de posture républicaine prouve qu’il y a un contrôle ethnique qui est plus efficace dans le Nord que dans le sud. Ce contrôle ethnique traduit le fait que le Nordiste est plus discipliné que le Sudiste, et soumet le geste politique a des considérations identitaires, avec le sentiment de l’appartenance à un groupe collectif de référence dont l’aval fait autorité dans ses choix politiques. Alors que l’électeur du Sud, à l’instar de l’entrepreneur politique de cette même région, se sent plus libre, ne reconnaît pas ou n’obéît pas religieusement à l’aval d’un groupe d’appartenance. Or toute société, tout groupe humain a besoin de codes et des normes identitaires par rapport au respect d’une autorité de référence. La division atavique du sud est cause et conséquence de ce mépris de l’autorité de référence qui amène à l’indiscipline de groupe présentée comme un acte républicain, alors qu’il correspond avant tout à un désordre social, éthique, et mental.

En raison de cette bizarrerie typique au sud du Bénin, et que révèle le tableau, la démarche du creuset politique dénommé l’UN ouvre la voie à une prise de conscience autonome, qui n’est pas un geste contre les autres. Mais c’est d’abord la reconnaissance du fait que pour aller vers les autres il faut se consolider soi-même ; et la méthode qui consiste à ne pas régler nos petites différences avant d’aller embrasser les autres justement en raison du non règlement de ces problèmes de proximité est chaotique, déviante, stérile et aliénante. L’union avec le lointain commence par l’unité avec le prochain. Puissent les Béninois le savoir et saisir l’occasion qui leur est offerte dans la démarche historique  de l’UN ; et puisse l’Un elle-même prendre la mesure de la responsabilité qui est la sienne au regard de l’histoire de notre race., et de notre nation.

Binason Avèkes

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2010,© Bienvenu sur Babilown

Toute republication de cet article doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’infraction

clip_image001

4 commentaires

  1. A propos du régionalisme
    Si vous observez ce qui se passe, vous verrez que ceux qui parlent de régionalisme feraient mieux de se regarder dans des miroirs parce qu’ils verront bien que s’il y a bien des gens qui ne veulent pas de l’unité de ce pays, c’est ceux qui parlent de régionalisme. Moi qui suis ici, Bruno Amoussou, quand j’ai décidé de ne pas voter pour Houngbédji et de voter pour Yayi Boni, je n’étais pas régionaliste. Quand j’ai décidé de soutenir Kérékou, je n’étais pas régionaliste. Dès que j’ai décidé de soutenir Houngbédji, voilà le régionaliste ! Vous voyez bien quelqu’un est entrain de tromper l’autre depuis longtemps ! Vous voyez quelqu’un est entrain de tromper l’autre depuis très longtemps ! Et l’autre a fini par comprendre. C’est ça la réalité de notre pays aujourd’hui et c’est ça que nous devons tous comprendre dans le pays pour dire que ceux qui veulent l’unité de ce pays, qu’ils se rassemblent. Vous avez entendu sur la cassette toute à l’heure. »

  2. « Nous sommes entrain d’aller aux élections présidentielles pour la 5ème fois. En 1996, lorsque le président Mathieu Kérékou était déjà à la retraite, nous l’avons fait revenir au pouvoir en votant pour lui. En ce moment, nous n’avons pas été traités de régionalistes. Nous étions de bons citoyens. En 2006, lorsque la contestation a commencé par s’amplifier sur les conditions dans lesquelles Yayi Boni avait été élu, j’ai été le premier à me lever pour aller le féliciter. En ce moment là, nous n’étions pas traités de régionalistes. Mais aujourd’hui, parce que la Rb, le Psd, le Madep, et tous les autres partis, parce que nous avons décidé de nous rassembler pour construire le Bénin, nous sommes devenus des régionalistes. Voilà les genres de raisonnement qu’ils sont en train de mener. Le rassemblement que nous formons, c’est pour l’unité du pays et nous avons bon espoir que lorsque nous allons prendre le pouvoir, c’est tout le Bénin qui va en profiter. La pierre d’angle de notre programme de société, c’est de doter nos Communes des ressources qui vont leur permettre de se développer. Nous avons dit que dès notre avènement, nous allons envoyer 1 milliard de Fcfa dans chaque Commune. Nous avons dit toutes les Communes.. »
    Adrien HOUNGBEDJI

Les commentaires sont fermés.