Mali : chronologie et histoire récente

là où la France a planté son pénis

Depuis son accession à l’indépendance, le Mali a été secoué par des coups d’états successifs. Tous ses présidents élus ont été renversés sauf un seul.

Pour comprendre les dessous de cette instabilité politique endémique du Mali, il est bon de jeter un bref coup d’œil sur son histoire récente..

Entre le VIIe et XIXe siècle : Succession d’empires et de royaumes (empire du Ghana, empire du Mali, empire shonghaï, royaume de Ségou, empire Toucouleur…).

XIIIe siècle (1222) : Soundiata Keïta, issu de la confrérie des chasseurs et empereur du Mali, proclame la Charte du Mandé (ou Manden), considérée comme la première déclaration des Droits de l’Homme / considérée comme le premier texte relatif aux droits fondamentaux. Cette charte a une vocation universelle. Elle pose en principe, le respect de la vie humaine, la liberté individuelle et la solidarité. et affirme l’opposition totale de la confrérie des chasseurs à l’esclavage.

À partir la seconde moitié du XIXe siècle  : C olonisation française sous le nom de Soudan français

1914 : Première révolte touarègue.

1958  : Proclamation de la République soudanaise (vassale de la France).

1959  : Fédération du Mali (avec le Sénégal) qui devient indépendant en 1960.

22 septembre 1960 : l’ex Soudan français devient la République du Mali. Présidence de Modibo Keita.

Dès 1959 : rébellion touarègue violemment réprimée. Premiers exodes des Touaregs vers l’Algérie et la Libye (1963).

19 décembre 1968 : coup d’État militaire, Modibo Keïta est emprisonné.

1968-1991 : régime dictatorial dirigé par Moussa Traoré et le Comité Militaire de Libération Nationale (CMLN). Un parti unique fondé en 1979, l’Union démocratique du peuple malien (UDPM).

Juin 1990 : rébellion touarègue contre l’oppression malienne. Signature d’un accord de paix à Tamanrasset (Algérie) le 6 janvier 1991, accord qui n’est pas appliqué entraînant la reprise de la rébellion suivie d’une intense répression et d’exactions militaires provoquant un exode vers les pays voisins.

26 mars 1991 : renversement de Moussa Traoré par un nouveau coup d’État militaire. Transition démocratique dirigée par le Général Amadou Toumani Touré
1992 : élections législatives et présidentielles. Victoire de l’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) et à la présidence de Alpha Oumar Konaré qui sera réélu en 1997.

11 avril 1992 : signature d’un Pacte national de paix avec les Touaregs mais les exactions militaires contre les civils continuent.

1994 : dévaluation de 50% du franc CFA qui entraîne une hausse importante du coût de la vie et provoque des manifestations (janvier). Aggravation des tensions dans le Nord, en particulier entre les communautés sédentaires Songhai, les Touaregs et les Arabes avec pour résultat la formation du Mouvement patriotique Ganda Koi (« maîtres de la terre » en songhai), le MPGK

Janvier 1995 : signature des accords de Bourem entre le MPGK et le Front populaire pour la libération de l’Azawad (FPLA), principalement composé de Touaregs.

27 mars 1996 : cérémonie de la « flamme de la Paix de Tombouctou » et dissolution des deux mouvements de rébellion touarègue malienne, le MFUA (Mouvements et fronts unifiés de l’Azawad) et le MPGK (Mouvement Patriotique Ganda Koye)

Juin 2002 : alternance démocratique avec l’élection de Amadou Toumani Traoré (ATT) à la présidence réélu le 29 avril 2007.

23 mai 2006 : attaque des garnisons de Kidal et Ménaka par « l’Alliance démocratique pour le changement du 23 mai » (ADC) qui marque le début d’une nouvelle rébellion touarègue.

4 juillet 2006 : signature des accords d’Alger par le gouvernement et l’ADC, l’accord de paix porte principalement sur la sécurité et la croissance économique à Kidal, la huitième région du Mali et la plus éloignée de la capitale.

Mai 2007 : reprise du conflit touareg : affrontement, dépôt d’armes, enlèvement, nouvel accord… situation qui perdure aujourd’hui dans un environnement où sont présents des membres d’Al-Qaida.

2008  : face à des importations croissantes, le gouvernement lance « l’initiative riz » censé augmenter de 50 % la production de cette denrée de base.

2009  : le nouveau code de la famille et des personnes, accordant une place importante aux droits de la femme malienne, bien qu’adopté en première lecture par l’Assemblée nationale mais contesté par le Haut Conseil Islamique (HCI), est ajourné.

2010 : crise diplomatique (février) due aux agissements d’Al-Qaeda au Maghreb islamique (AQMI). Nord du pays traversé par des combattants islamistes d’AQMI, des rebelles touaregs et des trafiquants en tous genres.

2011 : dans la région du Sahel, multiplication des prises d’otages de ressortissants occidentaux, notamment français. Nord du pays déstabilisé par la guerre en Libye. Création le 16 octobre du Mouvement National pour la libération de l’Azawad (MNLA) qui revendique l’indépendance de l’Azawad. Création en décembre du mouvement islamiste touareg Ansar ed-Dine dont l’ambition affichée est d’imposer la loi islamique sur tout le territoire malien

Début 2012 : Affrontements entre l’armée gouvernementale et le MNLA

22/03/2012 : coup d’État militaire déclenché par le capitaine Amadou Sanogo qui renverse le président Amadou Toumani Touré à quelques semaines de l’élection présidentielle qui marquait la fin de son second mandat.

avril 2012  : Le 6 avril, le MNLA proclame la naissance de la République indépendante de l’Azawad. Progression des groupes rebelles du pays provoquant le départ de centaines de milliers de personnes vers le Burkina Faso et la Mauritanie. Le 12 avril : pour assurer la continuité de l’État et le fonctionnement des institutions, mise en place d’un gouvernement de transition composé de civils et de militaires et dirigé par Dioncounda Traoré.

10 janvier 2013 : début de l’intervention militaire de la France au Mali

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s