12 Anciens Chef d’État Appellent à la Préparation de l’Afrique à Faire Face à l’Attaque de Covid-19

Blog1

12 anciens dirigeants africains, dont les anciens présidents nigérian, Olusegun Obasanjo et sud-Africains Thabo Mbeki , ont appelé à un plan d’urgence pour lutter contre l’attaque du COVID-19 en Afrique au niveau continental ou régional.

Les anciens dirigeants ont lancé cet appel dans une déclaration intitulée: APPEL À LA PRÉPARATION DE L’AFRIQUE À FAIRE FACE À L’ASSAUT DE COVID-19, dont voici le texte ci-dessous.

Au cours des presque quatre mois de l’épidémie de COVID-19, nous avons vu l’effet d’atténuation ou non des actions préparatoires et préventives prises par différentes nations et organisations internationales pour lutter contre le virus tueur. Les résultats ont été liés à la gravité de la préparation et aux mesures préventives prises, y compris le niveau des mesures de santé et d’infrastructure

La progression épidémiologique dans les zones déjà touchées a indiqué que le pire des cas n’est pas encore survenu en Afrique. Compte tenu de la faiblesse des bases de soins de santé en Afrique, de l’agglomération et de la vie communautaire de nos populations, en particulier dans les ghettos et les zones de pauvreté de nos villes, l’épidémie de COVID-19 dans ces zones des communautés et des villes africaines sera monumentale, catastrophique. Des mesures sérieuses doivent être prises pour endiguer et lutter contre toute épidémie nationale.

Nous, en tant que dirigeants africains concernés, notons les efforts que les gouvernements africains déploient dans le cadre de leurs ressources limitées pour relever ce défi mondial. Nous appelons cependant les dirigeants et les élites au niveau national, régional et continental ainsi que les organisations et fondations internationales à élaborer un plan d’urgence concret, efficace et continental pour lutter contre les attaques de COVID-19 qui n’en est qu’à ses débuts en Afrique. Avec des frontières poreuses dans toute l’Afrique, les efforts nationaux ne seront pas suffisants mais requièrent une dimension régionale et continentale.

Nous appelons particulièrement l’UA, l’ONU, l’OMS, la Banque mondiale et le G-20 à avoir d’urgence un plan qui atténuera les effets sociaux et économiques de l’attaque de COVID-19 sur l’Afrique.

Co-signé par:

S.E Festus Mogae (ancien président du Botswana)

S.E. Hailemariam Desalegn (ancien Premier ministre éthiopien)

S.E. John Kufour (ancien président du Ghana)

S.E Ellen Johnson Sirleaf (ancienne présidente du Libéria)

S.E. Joyce Banda (ancienne présidente du Malawi)

S.E Joaquim Chissano (ancien président du Mozambique)

S.E. Thabo Mbeki (ancien président de l’Afrique du Sud)

H.E OLUSEGUN OBASANJO

S.E. Kgalema Motlanthe (ancien président de l’Afrique du Sud)

S.E Benjamin Mkapa (ancien président de la Tanzanie)

S.E Jakaya Kikwete (ancien président de la Tanzanie)

S.E Mohamed Marzouki (ancien président de la Tunisie)

Bánúsó̩ Akande

ibinimori

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s