Nigeria : Moins d’Evasion d’Essence Depuis la fermeture des Frontières avec le Bénin

blog1

Le volume de produits pétroliers transportés depuis les dépôts de carburant de la Nigerian National Petroleum Corporation a été réduit à la suite de la fermeture récente de la frontière nigériane avec la République du Bénin, a rapporté l’Agence de réglementation de la tarification des produits pétroliers (PPPRA).

Dans un rapport de surveillance, l’organisme de réglementation a constaté une tendance à la baisse de l’offre d’essence depuis que le gouvernement fédéral a annoncé la fermeture partielle des frontières du pays.

Le porte-parole du PPPRA, Kimchi Apollo, a déclaré que le développement était un signe de réduction progressive du volume d’essence transportée par camion des dépôts.

Apollo a déclaré que les enregistrements de divers dépôts dans tout le pays entre le 5 et le 11 août de cette année ont révélé qu’environ 61 millions de litres d’essence avaient été chargés et transportés par camion par la NNPC.

Selon le PPPRA, le volume représente le volume moyen quotidien transporté par camion avant la fermeture de la frontière.

Toutefois, l’agence a indiqué avoir observé, d’après les données obtenues entre le 12 et le 18 août, que le volume d’essence transporté par camion avait chuté d’environ 35% par rapport aux chiffres enregistrés l’année précédente.

Il attribue cette baisse à la réduction du volume des activités effectuées dans divers dépôts de carburant pendant les jours fériés de la Sallah.

Toutefois, l’agence a indiqué qu’entre le 19 et le 25 août, qui correspond à la période de fermeture partielle des frontières, elle enregistrait en moyenne environ 57 millions de litres par camions par jour, ce qui est inférieur de 7% à la moyenne quotidienne enregistrée avant l’annonce.

De même, entre le 26 août et le 1er septembre, environ 371,82 millions de litres d’essence ont été transportés par camion, soit une moyenne quotidienne de 53 millions de litres ; soit une baisse de 13% par rapport au volume moyen quotidien.

Le PPPRA a déclaré que les données actuelles montrent que la tendance à la baisse du volume de PMS chargé dans les dépôts s’est poursuivie entre le 2 et le 8 septembre.

«Le nombre moyen de camions par jour pour cette semaine était de 50,22 millions de litres, ce qui indique une réduction supplémentaire de 2,9 millions de litres», a déclaré le PPPRA.

« Le volume de camions élevé enregistré avant la fermeture partielle des frontières du pays pourrait être attribué à l’écoulement de produits pétroliers à travers la frontière, associé à un arbitrage grandissant des prix du carburant avec les pays voisins d’Afrique de l’Ouest », a-t-il ajouté.

Bien que la tendance à la baisse des habitudes de consommation soit une évolution bienvenue, l’agence a assuré les Nigérians et d’autres groupes d’intérêts de sa détermination à enrayer la contrebande de produits et à garantir la disponibilité des produits pétroliers dans le pays.

ibinimori

copyright5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s