Nigeria : Ce que Boko Haram Exigeait de Goodluck Jonathan

blog1.jpg

Le chef Edwin Clark, homme d’État, a déclaré que la secte Boko Haram avait audacieusement envoyé un message à Monsieur  Jonathan lorsqu’il était président, lui demandant de se convertir à l’Islam.

Il a révélé qu’il y avait eu un complot au plus haut niveau entre les plus hauts responsables du gouvernement et des personnalités politiques de premier plan dans les meurtres et les violences perpétrés par Boko Haram, ajoutant que les chefs de service étaient présents à une réunion au cours de laquelle un otage, Abba Marama, alors libéré par la secte, a remis la lettre à Jonathan.

Cette confidence du Chef Edwin Clark en dit long sur les ressorts régionalistes profonds et les motivations idéologiques de la secte Boko haram. La permanence de son activité meurtrière, conjuguée  avec  d’autres sources d’insécurité dans le pays, dont les tueries racistes des bergers peuls ne sont pas les moindres,  a fait l’objet d’une vive déploration du chef Edwin Clark dans le discours d’anniversaire de ses 92 ans.

ibinimori

copyright5

blog1.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s