Haro sur les Chasseurs de Voyage

amonavis

J’ai une sainte horreur de la posture exhibitionniste des gens qui ne vont pas dans les pays parce qu’ils les aiment et ont une raison forte et intime d’y avoir été, mais tout juste pour en faire état voire étalage, s’empresser d’en tirer une carte de visite,  qu’ils n’ont de cesse de distribuer à tout va, surtout  à ceux qui ne la leur ont pas demandée. Et, à la moindre occasion, de trouver prétexte de  dire : «  j’ai été au Pérou », «  J’ai été à Bali », «  J’étais à Tokyo » ; «  J’étais en Égypte », « J’étais à New-Dehli », «  Je viens de New-York », «  Je serai à Séoul », etc…

«  Ah, mais de ton Bali ou de ton Dehli, qu’est-ce que j’en ai  à foutre ? » a toujours été ma réplique silencieuse que par politesse ou pitié, je n’ose leur cracher à la figure… « Ton Pérou, ou ton Séoul, tu peux te le mettre là où je pense. »…

Le voyage comme inscription dans un tableau de chasse est la pire des perversions générées par le tourisme de masse…

Aminou Balogun

copyright5