Dixit : Obasanjo/Atiku, Vice et Vertu

Blog1.jpg

«L’une des affirmations les plus ridicules que j’ai entendu sur ces questions est que je n’ai pas donné à Atiku l’occasion de présider le Conseil des Ministres, car je ne lui faisais pas confiance. Ce n’était pas correct, car il a eu l’occasion de le présider plus d’une fois lorsque j’étais en visite à l’étranger. À ces occasions, il était responsable des réunions du Conseil exécutif fédéral. Et aucun chef de gouvernement nigérian n’a cédé sa place à son adjoint autant que je l’ai fait à Atiku. Je n’avais pas besoin de le nommer président par intérim, car la Constitution est claire. Dès que le président n’est plus disponible, le vice-président agit automatiquement avec tous les pouvoirs et il consulte là où et quand il le juge nécessaire. Mais comme je n’étais pas absent du pays pendant 104 jours consécutifs, les gens ne savent peut-être pas qu’Atiku me remplaçait quand j’allais à l’étranger. Dixit Obasanjo

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s