FSP : le Vatican et les Prisonniers Politiques du Bénin

blog1.jpg

Front pour le Sursaut Patriotique (FSP)

         COMMUNIQUE

A PROPOS DES DETENUS POLITIQUES AU BENIN

PATRICE TALON PRIS EN FLAGRANT DELIT DE MENSONGE AU VATICAN

 Après sa rencontre avec le pape François lors de sa visite au Vatican,  Patrice Talon a été interviewé par radio Vatican. Après avoir déblatéré sur ses réformes qu’il compare à ce que Jésus a eu à faire en son temps et autres balivernes sur les marches de soutien de ses partisans et sa promesse de ne faire qu’un mandat, Le journaliste a eu à l’interroger sur l’existence de prisonniers politiques au Bénin. Comme un diable dans le bénitier, Patrice Talon a commencé à se débattre, très surpris que le journaliste lui pose ce genre de question, il a nié l’évidence.

Le seul fait d’avoir à répondre d’une telle question, montre dans quel état Patrice Talon a conduit notre pays, puisque, si la question a été posée, c’est que l’opinion internationale est informée que le Bénin sous Patrice Talon a renoué avec des poursuites et détentions arbitraires. Patrice Talon peut  nier ;  mais alors, quel est donc le statut de Laurent METONGNON et de ses coaccusés qui croupissent en prison alors que la Cour Constitutionnelle a jugé que leur détention est illégale ? Quel est le statut du député ATAO, jeté en prison alors que le juge des libertés lui avait accordé la liberté en attendant la levée de son immunité parlementaire.

Non ! Monsieur Patrice Talon, personne ne peut cacher le soleil avec la main. Avec votre pouvoir, le Bénin a cessé d’être un Etat de droit avec des institutions indépendantes qui se respectent en tenant compte des décisions des unes et des autres dans le cadre de la hiérarchie fixée par la Constitution. Aujourd’hui, lorsque quelqu’un vous gêne, vous le jetez en prison selon votre bon vouloir avec un ministre de la justice zélé et un procureur aux ordres. Voilà pourquoi le Front pour le Sursaut Patriotique dit : il y a bel et bien des prisonniers politiques au Bénin et le cas le plus emblématique c’est Laurent METONGNON et ses coaccusés qui doivent sortir de prison parce qu’ils n’ont rien à y faire.

Cotonou le 21 mai 2018

Le Front pour le Sursaut Patriotique.

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s