Abiku : des Esprits et des Noms

blog1.jpg

Origine de la croyance Abiku

Étymologiquement le mot Abikú est formé de deux mots distincts :   abi – naissance, ou bi-né ; et ikú – mort, ou kú – mourir / mort.

Selon la mythologie yoruba, Abikú se réfère à un enfant qui meurt à plusieurs reprises avant la puberté. Cela signifie « prédestiné à la mort ». Influencé par certaines divinités spirituelles, un enfant meurt prématurément laissant la mère misérable. Une fois que la mère a de nouveau accouché et que l’enfant a les mêmes caractéristiques physiques que le précédent, elle marque la poitrine, le dos ou le visage de l’enfant. Les parents consultent alors l’oracle et apaisent la famille de l’esprit de l’enfant, s’il est confirmé que c’est le cas.

 Les Abikú sont des esprits qui peuvent avoir des familles dans le monde spirituel. Selon le mythe ces esprits ont faim, car personne ne leur offre de sacrifices. Dans la colère, ils viennent au monde physique pour manger et fournir de la nourriture à leur famille spirituelle et au comble du bonheur à la maison, ils meurent. Un tel bonheur peut inclure la cérémonie de mariage, le couronnement et la richesse. C’est un pur acte de vengeance sachant que les pleurs d’une mère excitent l’esprit Abikú.

Les enfants reconnus comme Abikú, à l’issue de la consultation d’Ifa reçoivent un nom d’Abikú.

Ce baptême fait partie des stratégies qu’adoptent les parents pour empêcher la répétition d’un drame qui est avant tout celui d’un taux de mortalité infantile particulièrement élevée. Si le mythe apaise, dès lors qu’il participe expressément à la dénégation symbolique de l’origine réelle du fléau,  par son conservatisme, il ne constitue pas un recours positif à sa réduction sinon à son éradication.

Noms d’Abikú

Nom

Signification

Màló̩mo̩ Ne t’en va plus
Kó̩só̩kó̩ Il n’y a plus de houe. (Cela fait référence à la houe qui est utilisée pour creuser la tombe.)
Kàshìmawò Attendons de voir…. (Cela suggère une attitude quelque peu cynique chez les parents.)
Bànjókò Reste (assis) à mes côtés
Yemiitan Arrête de me tromper
Kòkúmó̩ Celui-ci ne mourra pas
Dúrojaiyé Reste et profite de la vie
Dúrotìmì Reste auprès de moi
Órúko̩tan Tous les noms ont été épuisés

Babatundé Agninla

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s