Bénin : Regard Sociologique Rapide sur la Fraude Administrative

blog1.jpg

Le dernier conseil des Ministres a rendu publique une liste de personnes épinglées pour faux diplômes présentés pour leur insertion dans l’administration. Dans cette liste de fraudeurs, on voit que les Nordistes sont fortement représentés, ainsi qu’une autre minorité régionale transitoire comme les Nago, qui, à l’époque de Yayi, se comptait dans l’espace imaginaire de son domaine identitaire. Le constat de cette surreprésentation part des réalités démographiques et sociologiques du Bénin, qui montrent qu’il y a moins de 40% de diplômés originaires du Nord. Donc en lien avec ce rapport, on s’attend à ce que le nombre de faux diplômes reflète cette donnée. Or,  sur une première liste de 34 fraudeurs, 22 sont originaires de ce Nord cher à Yayi. Soit 65%, ce qui est bien loin du maximum « normal » de 40%.

Cette surreprésentation des « Nordistes » est donc doublement sociologique. Elle est sociologique en ce qu’elle soulève le problème de la faiblesse des structures  éducatives et scolaires dans la partie septentrionale du Bénin. Une faiblesse dont, sur la côte du Golfe de Guinée, le Bénin n’a pas l’apanage, puisque héritée du colonialisme, elle se retrouve aussi bien au Ghana, au Nigeria au Togo qu’en Côte d’Ivoire. Dans le cas du Ghana, depuis l’indépendance, une loi votée par Kwame N’kruma a permis d’atténuer cette disparité, en implémentant dans un esprit de discrimination positive responsable la gratuité de l’enseignement, de la maternelle à l’Université pour les populations des zones sahéliennes frappées par cette déficience.

Au Bénin, loin de suivre cette démarche équitable et responsable à la base et qui donne à chaque citoyen des zones défavorisées sa chance d’être à armes égales avec tous les autres, on a préféré traiter le problème à sa fin en imposant des quotas injustes favorables à certaines régions. Ce qui fait que, au Bénin, pour un même concours, on peut être recalé avec 12 de moyenne là où d’autres sont admis avec 8 ! Quel meilleur encouragement de la médiocrité, et même quel appel d’air à la fraude !

Cela explique la surreprésentation du Nord dans ces statistiques de fraude au diplôme. Car dans le contexte de déficience structurelle non traitée des structures scolaires et éducatives héritées du colonialisme, on est vite passé de l’imposition autoritaire de la pratique de quotas qui favorise les médiocres au détriment des méritants, à une culture de la fraude systématique.

Mais comme on le voit, la liste est aussi sociologiquement déterminée en ce qu’au Nord les fraudeurs sont surreprésentés au bas de la structure hiérarchique des fonctions considérées.   Les Fraudeurs nordiques sont plus nombreux dans le Corps des instituteurs et dans le celui des secrétaires adjoints des services administratifs que dans celui des professeurs.

Enfin, dans la mesure où la fraude au diplôme va de pair avec l’admission au concours, il va de soi que celle-ci est sujette à caution, et qu’en clair, la fraude au diplôme cache la fraude au concours. L’une ayant été réalisée dans le but de l’autre.

Alors de tout cela, la conclusion naïve et polémique qu’on pourrait en tirer est que les Nordiques sont des fraudeurs administratifs.  De façon factuelle, cette conclusion relevant d’un constat  récurrent dans ce type d’enquête, les sentiments ou les précautions politiquement correctes doivent être mis de côté dans une analyse sociologique. Mais en vérité, outre le fait que l’étiologie de ce mal n’est pas d’essence culturelle, mais est plutôt inscrite dans la sociologie, la géographie et l’histoire de cette région, il faut remarquer que la dénonciation qui est faite par le gouvernement actuel renvoie à une signification politique qui n’est pas négligeable. De ce fait, elle  discrédite toute conclusion mécanique naïve. En effet au vu de nos pratiques et habitudes politiques, deux remarques s’imposent. Primo, c’est l’alternance politique au sommet qui permet de révéler ces fraudes. Même si le régime de Talon ne se comporte pas  de façon aussi aveuglément régionaliste comme ce fut le cas sous Yayi, il reste que relevant d’une région différente, il a à la fois le loisir et les coudées franches pour dénoncer ces mauvaises pratiques de ses prédécesseurs. Deuxio la vraie conclusion sociologique qu’on peut tirer c’est que ce n’est pas tant la fraude des Nordiques qui est révélée ici  que celle du régime précédant celui qui le révèle.

A- Corps des instituteurs

 

B- Corps des éducateurs;

 

6- SIAKO Amadou Azaratou ;

 

D- Corps des Secrétaires adjoints des services administratifs;

 

1- ADOKOKOSSJ LEMAYE Benoit;

2- DARAN Rékiath ;

3- GUINIKIROU Amadou ;

4- AMADOU Ali Abdoulaye ;

5- FAFOLAHAN Arsène Hosémandokin ;

 

 

C- Corps des infirmiers brevetés;

 

7- ASSOUMA MOUSSA lsba;

 

8- KEITA Rabi ;

 

9- TCHACOULA Zakiya ;

 

 

10- ISSA MAMA Abdou Rahim;

 

11- IDRISSOU Latifou ;

 

12- SACCA Omer Frédéric;

 

13- ODJO Lydia Mondukpê ;

 

 

E- Corps des Contrôleurs des Services Financiers;

F- Corps des Contrôleurs d’Action Sociale;

 

16- DJAOUGA ABDOULAYE Kadidjatou;

 

G- Corps des Agents de Constatation des Douanes;
 

 

14- SEIDOU BAMIDELE Marguerite;

 

15- BIAOU Linda Doukpè;

 

I- Corps des Agents Techniques du développement Rural;

 

21- ADAM AMADOU Abdoul-Kader;

 

 

17- ALANDA Soumaïla;

 

18- MICHOAGAN Zinsou Damien ;

 

19- SIDI DRAMANE Mourdya ;

 

20-  SOSSOU Gildas Stanislas;

 

 

J- Corps des Agents Techniques de la Statistique;

 

22- HOUNDAUBAN DE Codjo Théodore;

 

K- Corps des Elèves professeurs adjoints;

 

23- TEBE Fidèle ;

 

L- Corps des professeurs adjoints;

 

24- KINNINNON Marco Joël I. S.;

 

25- KOUAGOU N’FAMBAGOU Rodrigue;

 

M- Corps des Secrétaires des Services administratifs;

 

26- GOUNOU TAMOU Boco ;

 

N- Personnel du Conseil national des Chargeurs du Bénin;

 

27- BOTONDJI A. Franck ;

 

28- CRECEL Jacques Zéphirin ;

 

29- GAUTHE Dégla M. Oswald Brice ;

 

30- OROU YOKOSSI Souradjou ;

 

O- Personnel de l’Agence nationale des Transports terrestres;

 

31- BONI ZIME Tamou ;

 

32- CHODATON Rogatien, du corps des Aide-comptable;

 

P- Personnel de Ia Caisse autonome d’Amortissement;

 

33- BATONON Aubierge

Q- Cour d’Appel de Cotonou;

 

34- ATEKLE Séna Estelle

B- Corps des Professeurs adjoints

 

1- SALAMI Biliaminou ;

 

C- Corps des Elèves professeurs adjoints

 

2- AFFAGNON Waliou Habib;

 

3- CODEWA Mesmin ;

 

4- DODJI Nestor Comlan ;

 

5- GBADAMASSI Youssouf Amadani ;

 

6- KPONOU Sourou Cyrille;

 

7- HOUNGNIHIN Y. Nazaire;

 

8- KOMACLO Germain ;

 

D- Corps des Elèves Professeurs certifiés

 

9- AKPADO Akpaki Wilfried

 

E- Corps des Instituteurs

 

10- ATTA lssifou Rafiou.

 

Aruna Bachabi

copyright5

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s