Nigeria : Falana Dénonce le Permis de Massacrer délivré par Buhari à ses Congénères Bergers

blog1

L’avocat des droits de l’homme, Femi Falana, a accusé le président Muhammadu Buhari d' »impunité » en raison de sa passivité face aux récents meurtres commis par des bergers peuls à Benue et dans d’autres États.
M. Falana a déclaré que le président donnait l’impression de favoriser un groupe de personnes contre un autre.
« Je suis maintenant mal à l’aise lorsque les dirigeants sortent pour faire des déclarations qui donnent l’impression que nous sommes sortis pour dissimuler une grande criminalité », a-t-il dit. « Le gouvernement, les forces de sécurité connaissent les auteurs de ces crimes.
« Depuis 1914, c’est la première fois dans l’histoire de notre pays que n’importe quel groupe circule, terrorisant les citoyens avec un fusil AK-47 sans être mis hors d’état de nuire par l’Etat.
« Ce régime, l’administration Buhari, a déclaré une guerre contre l’insécurité dans le pays. Il se targue d’avoir réussi à maîtriser le terrorisme dans le nord-est. Il a écrasé les indigènes du Biafra. Dans le Delta du Niger, une guerre a été menée contre les militants. Alors, pourquoi ces gars [Bergers peuls] ont-ils le droit de tuer des gens? Qu’ils soient nigérians ou étrangers, ça donne simplement l’impression que l’État nigérian s’est effondré. Parce qu’un état, partout dans le monde, doit monopoliser la violence. Quand vous donnez ce monopole à une bande de criminels, cela bveut dire que l’État a échoué.  »
M Falana a accusé l’administration Buhari de prospérer dans l’abus des droits des nigérians.
« Les gouvernements du Nigeria, y compris l’administration Buhari, se moquent comme d’une guigne des abus des droits humains du peuple. Pourquoi essaie-t-on de distinguer les meurtres perpétrés par ces bandits dans ce pays? En décembre 2015, l’armée nigériane a tué 347 citoyens, elle les appelait chiites, ils étaient nigérians. Aucun exercice post-mortem n’a été mené. L’armée et le gouvernement de l’Etat de Kaduna ont enterré les cadavres dans une fosse secrète, personne n’a été inquiété. Entre 2013 et 2016, 1800 personnes ont été tuées dans l’état de Benue. On nous dit qu’environ 90 personnes ont été arrêtées, aucune ne sera inculpée devant les tribunaux. Quand vous avez une atmosphère insolente d’impunité promue par le gouvernement, qu’attendez-vous?

Ayodele Babatope

ibinimori

copyright5

 

Publicités