Publié dans Ilzondi, Interview

Chinua Achebe : Éloge de la Modération

blog1Si vous deviez être un personnage de Things Fall Apart, lequel seriez-vous?

Peut-être, le plus modéré, parce que la modération est importante ici, Okonkwo est un homme d’excès. Je le respecte comme  héros, mais un héros imparfait. Mais, très intéressant, c’est pourquoi il est célèbre.

Mais son ami, Obierika, est plus modéré, le genre de personne qui garderait une maison en ordre. Et donc, si je devais être une personne, si ce n’est pas Ezimma, ça devrait être Obierika.

Que pensez-vous des Africains de la diaspora?

Jusqu’à ce que nous comprenions que nous sommes les mêmes, que chaque fois que vous parlez de diaspora, partout où vous trouvez cette diaspora, que ce soit en Amérique, au Brésil ou ailleurs en Afrique, c’est la même histoire qu’ils ont.

Et c’est l’histoire de la traite négrière transatlantique. Maintenant, quand vous voyez une personne de la diaspora africaine, vous savez que c’est une victime, comme moi, de cet événement.

Donc, nous avons un long chemin à parcourir dans la diaspora, pour mettre notre histoire au clair, parce que si l’histoire n’est pas nette, nous ne serions pas nets non plus.

Que signifie le Nigeria pour vous?

Le Nigeria est chez moi. Tout d’abord, c’est ce que cela signifie pour moi. C’est chez moi. C’est un chez moi très frustrant, un chez moi plein d’ennuis. Mais c’est chez moi. Et si je pouvais en décider, c’est là que cette interview se passerait.

Mais puisque ce n’est pas le cas, j’en prends mon parti. Je ne suis pas du genre pleurnicheur. Je pense que c’est plus efficace, plus utile de trouver ce que vous pouvez faire plutôt que ce que vous ne pouvez pas faire. Donc, le Nigeria a une telle possibilité merveilleuse, mais quelque chose qu’il n’utilise jamais: le talent. Il préfèrerait utiliser une personne médiocre plutôt qu’une personne hautement qualifiée. Mais c’est le pays que j’ai.

lire l’intégralité en anglais

copyright5

 

Publicités