Publié dans Essai

Pourquoi l’Afrique Donne l’Impression d’un Continent sans Lumière

blog1

cossi-bio-osse3Quand on voit l’état actuel de l’Afrique à la traine, et le spectacle de misère, d’ignorance voire d’obscurantisme qui s’y déroule en plein 21ème siècle, on se demande avec candeur si notre continent a jamais donné naissance à de grands génies, créateurs et hommes de vision. On en désespère. En vérité l’Afrique a toujours eu  de grands hommes, comme partout ailleurs sur d’autres continents. Le drame de ce désert de quintessence est double ; d’une part, il réside dans le retard relatif de l’émergence de l’œuvre conjuguée des acteurs africains à l’échelle anthropologique de l’histoire, et d’autre part — ce qui est devenu une triste spécificité de l’Afrique que sa domination coloniale a instituée — c’est le vide d’écho entre cette œuvre et la grande majorité des sociétés africaines qu’elle était censée vivifier et irriguer. Le processus de socialisation de la pensée, des œuvres et de la créativité des grands génies et hommes de vision africains est piégé dans un savant mécanisme d’avortement et de stérilisation.

Aujourd’hui, on le voit, les grands hommes d’Afrique, ceux dont les actions conjuguées   apporteraient la lumière du progrès et de la dignité qui manque à l’Afrique, y sont méconnus, placés dans l’ombre du mépris, écartés voire éliminés biologiquement ou politiquement. Ils sont instinctivement l’objet d’un ostracisme épistémologique qui confine au génocide symbolique et intellectuel. Ces hommes dont les équivalents ailleurs sous d’autres cieux plus sensés sont des moteurs du progrès de leurs sociétés et des pères fondateurs de nations, en Afrique, ne doivent leur survie au mieux qu’à l’effacement stoïque, à l’exil ou à la prostitution.

Voilà pourquoi, malgré tout son soleil, l’Afrique donne l’impression de manquer de Lumière. Voilà pourquoi malgré toutes ses mers et ses forêts, l’Afrique donne l’impression de manquer d’oxygène. Voilà pourquoi elle n’invente rien, ne fait rien, et pire, donne l’impression de n’avoir jamais donné naissance à de grands hommes.

Prof Cossi Bio Ossè

copyright5_thumb.png

Publicités