Publié dans Résoc

Bénin-Politis /Écho des Réseaux Sociaux

politis

La Corée, l’Afrique et le Pacte Colonial

blog1Je voudrais partager avec vous ce bref échange qui a eu lieu sur le forum whatsapp DPIK 2016.

Florentin DOSSOU

RÉVEILLONS-NOUS !

Aucun pays n’est parfait, et aucun ne le sera jamais. Mais par contre, chaque pays à des forces et des faiblesses, et essayer de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs peut-être une bonne idée, ou piste de travail, pour essayer d’améliorer ce que l’on fait chez soi.

Les entreprises japonaises, coréennes, chinoises, etc, avaient souvent pour habitude de regarder ce qui se faisaient à l’étranger, de prendre en compte ceci, de s’inspirer et améliorer les choses et de les lancer sur leur marché. Aujourd’hui, ces pays sont des références dans beaucoup de domaines. Et pourtant ils n’ont pas utilisé la magie, ils ont juste utilisé leur intelligence.

Et pourtant, il y a 60 ans, nous étions au même niveau de développement.

Pourquoi ne pas s’inspirer de leurs expériences pour les adapter à notre environnement ? Nous avons les capacités requises pour accéder au même niveau qu’eux. Nous avons la terre, les personnes compétentes.

Qu’est-ce qui ne va pas dans ce pays ?

Komlan Rigobert MISSINHOUN

La situation de pauvreté et de non développement qui prévaut dans notre pays et dans la plupart des autres pays francophones d’Afrique est le résultat de plus 56 ans de pacte colonial prédateur sur lequel se greffent une corruption généralisée et l’impunité.

C’est pourquoi j’affirme dans tous les forums où je suis présent qu’à défaut de détruire ici et maintenant le pacte colonial, nous ne sommes pas prêts de nous tirer d’affaire. De même, une guerre sans merci doit être déclarée sans délai à la corruption et à l’impunité, deux gangrènes qui minent le pays et constituent des obstacles majeurs à toute avancée.

En même temps je suis heureux de constater que la capacité d’indignation des citoyens panafricains prend de l’ampleur.

Ils sont en train de se saisir de la question du franc cfa, monnaie coloniale de domination et de pillage de nos pays et pilier important du pacte colonial.

La rencontre internationale et démultipliée anti-fcfa d’aujourd’hui est une première et porteuse d’une vague d’espoir.

Ne nous y trompons pas, l’objectif final est la destruction du pacte colonial.

Je serai à la rencontre d’Asnières près de Paris ce jour samedi 7 janvier 2017 avec des amis pour représenter La Plateforme Panafricaine (LPP) et le Comité Culturel pour la Démocratie au Bénin  (CCDB).

Komlan Rigobert MISSINHOUN

tonanbe@gmail.com

copyright5_thumb.png