Sous le Bananier : Message aux Serpents Béninois

basho2_thumb.png

La caractéristique naturelle du serpent est, lootɔ¹, de ramper ; mais pour ramper, il faut vibrer, c’est-à-dire aller de gauche à droite tout en avançant.
En ces temps incertains où se joue le destin de notre nation malade de son espérance, beaucoup de Béninois — hommes et partis politiques — se comportent comme des serpents.
Certains estiment que c’est leur droit, après avoir joué les dindons de la farce politique béninoise ; d’autres, parce que lassés d’en être les renards ou les moutons noirs.
Quoi qu’il en soit, peu importe. Serpents, pourvu qu’ils soient inoffensifs, et s’ils ne le sont pas, pourvu qu’ils ne soient pas vénéneux ; et s’ils étaient vénéneux, pourvu que leur venin ne soit létal.
En tout état de cause, il faut qu’ils avancent dans l’intérêt du Bénin, qui en a assez de stagner depuis 50 ans…
Amida Bashô

 ¹ « en effet » , èdè yoruba ‘(ní pàtàkì fún Ó̩gbé̩ni Lionel Zinsou)

copyright5_thumb.png

 

 

Publicités