3ème Mandat : Pourquoi et Comment Yayi Boni n’a pas dit son Dernier Mot

image

aka2Après les élections législatives et bientôt avec les élections locales qui s’annoncent, le Bénin entre dans une zone de turbulence et d’incertitude. Et les Béninois doivent se serrer la ceinture. Yayi Boni est à surveiller comme le lait sur le feu. Pour l’idée fixe de troisième mandat, l’homme n’a pas dit son dernier mot. La voie constitutionnelle étant enterrée suite à son échec relatif aux législatives, Yayi Boni entre sans crier gare dans la voie ouvertement anticonstitutionnelle. L’un des axes principaux de cette voie est la confiscation du pouvoir par un régime d’exception. Pour y accéder, il s’agira de créer dans le pays une situation sociopolitique et sécuritaire qui la justifie. À cet effet, aucune provocation politique, aucune atteinte à la quiétude publique ne sera de trop. Yayi Boni est prêt à saisir tout prétexte pour suspendre l’ordre constitutionnel et s’ouvrir un boulevard politique à durée indéterminée. Si ce ne sont pas les populations de la plus grande ville du pays qui sont provoquées, ce seront bientôt certaines zones de la région imaginaire de Yayi Boni qui vont basculer dans des rebellions fantaisistes pour des raisons farfelues. Et parce que ces rébellions de poche menaceront l’intégrité nationale, façon Boko haram, la constitution pourra être mise entre parenthèses et l’armée montée en épingle sinon au créneau.
Bref tous les moyens sont bons et seront utilisés par Yayi Boni pour s’éviter le cauchemar de la fin du statut de Président de la République auquel il tient plus qu’à la prunelle de ses yeux. Président, Yayi Boni se croit tout, citoyen ordinaire, il craint de n’être rien. Et son cauchemar fait le lit de notre malheur. Les Béninois doivent donc être plus que jamais vigilants. Ils doivent aussi faire preuve d’imagination pour deviner, prévoir, anticiper et désamorcer à l’avance la noria de scénarios tous plus démentiels les uns que les autres que Yayi Boni se prépare à exécuter et à côté desquels la récente tentative d’arrestation de l’honorable candide Azannaï fera figure d’aimable plaisanterie

Dr Aboki Cosme

copyright4