Bénin : Asari Dokubo Soupçonné d’être Leader de Boko Haram

Ah ! Ah, Grosse Blague !

 image

Libéré grâce à l’Intervention de Jonathan

L’ancien président du Conseil de la jeunesse Ijaw ( IYC ) et chef des Volontaires des Peuples du Delta du Niger ( NDPVF ), Alhaji Mujahid Dokubo -Asari, qui a été arrêté la semaine dernière au Bénin, a accusé ceux qui s’opposent à un deuxième mandat du président Goodluck Jonathan d’avoir orchestré son arrestation.
Dokubo-Asari, apparemment ému à son arrivée à l’aéroport international Nnamdi Azikiwe d’Abuja vendredi soir, a également dit qu’il avait été arrêté et interrogé par des agents du Bénin sur une allégation du Nigeria selon laquelle il serait un leader de Boko Haram.
S’adressant aux journalistes à l’aéroport, Dokubo-Asari a décrit comme mensongère l’information selon laquelle il serait arrivé à Abuja à bord d’un avion présidentiel envoyé par Jonathan.
«Cette affaire est tout ce qu’il y a de plus normal, a-t-il dit. Elle peut aussi arriver ici au Nigeria, comme dans n’importe quel autre pays du monde. Le peuple et le gouvernement du Bénin n’ont aucun problème avec moi.
Mais si les gens ont dit que quelqu’un était un leader de Boko Haram, le gouvernement de ce pays ne peut qu’enquêter sur la personne, a-t-il estimé. »
« Ces insinuations douteuses ont beaucoup à voir avec l’élection présidentielle de 2015 parce que quand vous lisez les commentaires sur les médias sociaux, vous vous rendez compte que les gens qui sont contre le président Goodluck Jonathan disent qu’ils me feraient la peau, et s’assureront que je meurs avant 2015.
Mais ils ne vont pas réussir. Je ne vais pas mourir. Je serai là en 2015, et je ferai ce que je dois faire pour veiller à ce que Jonathan gagne en 2015. Il n’y a rien qu’ils peuvent faire contre cela. Il s’agit de leur dernier combat et les procédés qu’ils utilisent en disent long sur leur immaturité. »
« Je viens d’arriver de Cotonou, a-t-il expliqué. J’ai roulé à bord de ma voiture de Cotonou jusqu’à l’aéroport de Lagos où j’ai pris un vol pour Abuja. La rumeur sur un avion présidentiel mis à ma disposition n’est pas vraie. Aucun avion présidentiel ne m’a été envoyé. »
«Je fais des affaires à Cotonou, et je vis à Cotonou depuis 2008. Politiquement, des gens au Nigeria tentent de fabriquer des mensonges, qu’ils envoient invariablement au Bénin. Donc, j’ai été emmené pour interrogatoire et ils ont trouvé que les allégations étaient fausses, à la suite de quoi, j’ai été rapidement libéré avec plus de 20 membres de mon personnel qui avaient également été arrêtés. »
L’ ancien chef de guerre a cependant dit que son arrestation était en fin de compte une bénédiction, dans la mesure où elle lui a donné l’occasion de rencontrer des représentants du Bénin, après son interrogatoire. « J’ai rencontré les gens les plus haut-placés au Bénin. Depuis que je suis dans ce pays, je n’ai jamais eu aucune raison de rencontrer les représentants du gouvernement, mais cette crise m’a permis de rencontrer de hautes personnalités du gouvernement béninois. La crise a rehaussé mon image dans ce pays. »
Interrogé pour savoir si le président Jonathan était intervenu pour obtenir sa libération, Dokubo-Asari a dit: « Ce n’est pas juste le président Jonathan qui est intervenu, mais d’une manière générale, les Nigérians l’ont été aussi. Le nombre de personnes qui sont descendus sur Cotonou le jour où j’ai été arrêté, et le lendemain, était plus d’un millier. »

Amené et trad. par Binason Avèkesvanguard_thumb1

   

copyright3