Père Aupiais et l’Art d’être Dahoméen

Francis Aupiais est né le 11 août 1877 à Saint-Père en Retz (Bretagne) dans une famille très modeste. Son père – ouvrier maçon – mourût très tôt ; sa mère dut alors élever trois enfants en bas âge. Francis – qui était l’aîné – fut alors envoyé à l’école des Frères des Écoles Chrétiennes. Il fit par la suite un bref passage chez les Pères Blancs, puis il entra, en 1900, au Missions Africaines de Lyon. En 1902, il fut ordonné prêtre, et après un an de professorat à Pont Rousseau (dans le diocèse de Nantes), en octobre 1903, il reçut une affectation au Vicariat du Dahomey, à Abomey d’abord, puis de 1903 à 1926, à Porto-Novo, excepté l’intervalle entre 1915 et 1918 où il fut mobilisé à l’hôpital de Dakar. Ce fut alors qu’il fit la connaissance de Maurice Delafosse1 et de Georges Hardy2, hauts fonctionnaires coloniaux qui venaient d’improviser un cours secondaire dans la capitale de l’A.O.F. pour les enfants européens retenus dans la colonie par les événements. Aupiais accepta d’y donner des cours de grec.

lire la suite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s