Zhivote u Putina : Russie et Danxomè

On sait que l’idéologie expansionniste du royaume du Danxomè a, sur près de 300 ans, conduit ses monarques qui se sont succédé sur le trône, à élargir les frontières du royaume. Le geste inaugural commença avec le roi Akaba, fils de Houégbadja, qui évinça un roi voisin nommé Dan dont il s’appropria une partie du territoire d’alors. La stratégie d’Akaba a consisté d’année en année à demander plus de terre à son hôte, jusqu’à ce que excédé, celui-ci a fini par lui dire « Eh bien, tu finiras bientôt par construire ton palais dans mon ventre! » Prenant son bienfaiteur au mot, Akaba aidé par ses hommes de main, tua Dan et construisit son royaume dans son ventre au sens littéral comme au sens figuré du terme ; et ce royaume fut désormais nommé « Danxomè », c’est-dire « dans le vente de Dan« …

C’est le même syndrome du Danxomè qui est à l’œuvre aux frontières de l’immense Russie. A la fin de la guerre froide, et plus particulièrement depuis la chute du mur de Berlin, les États-Unis et l’Otan soutenus par ses dominions de l’Europe de l’Ouest, n’ont eu de cesse de rogner sur les terres historiques de la grande Russie. Les uns après les autres, ils ont phagocyté les anciens pays européens du pacte de Varsovie. Ils ont même été jusqu’à faire exploser la Yougoslavie en toute illégalité en malmenant les Serbes au nez et à la barbe de la Russie alors affaiblie. Il a fallu que Poutine intervienne avec force pour mettre le holà à la sournoise avancée de l’Otan vers ses frontières du côté de la Syrie… Mais l’Otan ne désarma pas pour autant. L’Ukraine est l’objectif de sa lutte finale ; elle sait qu’en arrachant sa matrice historique à la Russie, celle-ci tombera comme un géant au pied d’argile. La technique mise en place et soutenue, à coup d’une rhétorique de l’hypocrisie et de mielleuses leçons de morale, est celle du « containment », l’encerclement de la Russie. A coup de milliards, ils ont provoqué de pseudo-révolutions en Ukraine et dans les pays environnants… Depuis quelques années avec un ludion placé à la tête de l’Ukraine, ils essaient de resserrer l’étau sur la Russie pour mettre en œuvre le syndrome du Danxomè. Mais, très habile Poutine, ce grand joueur d’échec, a flairé la manœuvre et décidé de prendre le taureau par les cornes. Si Poutine ne réagissait pas, la Russie deviendrait Zhivotuputina, en clair, « Dans-le-ventre-de-Poutine ! »

Ahoponù Bernard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s