Covid : le sens des formes graves

D’une certaine manière, le Covid en tant que pandémie n’avait de sens que par sa « forme grave ». Et dire que la vaccination empêche le développement des formes graves – terrain de repli stratégique de la rhétorique triomphaliste initiale sur son efficacité présumée  — est une affirmation tautologique. Car que penser d’un vaccin qui n’aurait pas  protégé contre les formes graves  ?

Cette affirmation d’une action sur les formes graves dont la preuve reste à établir de maniée objective a tout l’air d’une assertion infalsifiable. Car si le système a dû reconnaître la piètre efficacité de l’action des vaccins sur la circulation du virus et les contaminations récurrentes c’est parce que les chiffres ayant trait à ces aspects de la pandémie ont l’avantage d’être à ciel ouvert ; ce qui n’est pas le cas du nombre de morts qui, essentiellement mythique, peut être interprété à convenance. Ainsi avec l’omerta sur les effets secondaires graves, comment faire la part d’une mort directe par covid ou d’une mort des suites d’une vaccination ?

Adenifuja Bolaji

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s