Covid19, France, 100 mille Morts !, Qui dit Mieux ? : Essai d’Explication

La junte française

Comparaison et Raisons

Comment expliquer la gestion catastrophique du covid par le gouvernement français ? Une double Deux comparaison éclaire ce triste constat.

Une comparaison avec un pays européen, l’Allemagne, montre un écart considérable dans le nombre de morts. Le différentiel du nombre de morts est d’environ 20. 000 en faveur de l’Allemagne alors que ce pays est bien plus peuplé que la France qui a franchi le seuil  symbolique des 100. 000 morts !

En revanche, la comparaison avec le Japon montre un tableau plus ahurissant. Le différentiel du nombre de morts est de 90. 000 en faveur du Japon ! Faut-il rappeler que le Japon est un pays qui est deux fois plus peuplé que la France et dont le nombre de vieux – c’est-à-dire la population la plus vénérable – est plus grand qu’en France.

Deux explications éclairent la situation.

La première, évidemment c’est la mauvaise gestion, l’incompétence, le mépris du bon sens et  le splendide isolement des dirigeants, qui ont choisi de danser au son d’une musique qui n’a rien de démocratique mais dont les notes désastreuses et la cacophonie infernale semblent dictées depuis les sphères de Bigpharma et autres adeptes du futurisme numérique.

L’autre explication qui prolonge la première est d’ordre méthodologique. A partir du moment où la gestion de ce qui ne mérite même pas le nom de pandémie est fondée sur la peur infligée sans arrêt aux populations, la dramatisation, le discours de pseudo-guerre, eh bien il a fallu tout faire pour harmoniser les chiffres avec ce climat de peur ! Tout  le monde sait que les statistiques c’est l’art de faire dire tout et n’importe quoi aux chiffres. Ayant mis les médecins de ville hors jeu, ayant diabolisé et interdit des offres de protocoles de spécialistes réputés des maladies infectieuses, proposant des ristournes pour chaque praticien qui déclare un cas positif, imposant un niveau de cycle fantaisiste des tests PCR, le gouvernement estimait pouvoir jouer de l’inflation des cas et du nombre de morts comme d’un argument de persuasion dans sa démarche solitaire et autoritaire. A l’évanouissement du nombre de morts par la grippe et par les nombreuses autres pathologies habituelles a répondu selon une logique de vase communicant le nombre de morts présumés par Covid. Même un vieux qui fait une chute dans son escalier et se retrouve mort à l’hôpital peut être et malheureusement est plus souvent accusé d’être mort de Covid que de chute. Avec un tel fouillis orchestré, on en arrive bien au chiffre des 100. 000 morts.

Bien sûr, cette explication n’exonère pas le gouvernement, dans le sens où en réalité le nombre de victimes de la maladie serait bien plus bas. Il montre surtout que la manipulation et l’autoritarisme ont pris le pas sur la claire volonté de veiller sur la vie et la santé des populations.

Ce qui est un crime contre l’humanité citoyenne dont il faut espérer qu’il aura un jour ses tribunaux.

Ahandeci Berlioz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s