En Attendant Godot-19 ou Pourquoi la Manip Fait Rage autour d’un Virus

Il y a un virus qui frappe le monde, et tout le monde s’enferme dans l’attente fébrile d’un vaccin pour l’éradiquer. Or ce n’est pas la première fois que des virus ont fait trois petits tours puis s’en sont allés. Sur quels éléments tangibles nous basons-nous pour penser que ce virus est venu pour s’installer, et qu’il ne partira pas tant que nous n’aurons pas mis au point un virus contre lui. L’humanité doit-il tout le temps s’armer de vaccin contre chaque virus qui se déclarera ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est blog1-5.jpg
En Allemagne, « cas positif » sous contrôle

Donc on attend le vaccin, et le virus lui même se comporte comme s’il ne partira que sous les coups de boutoir du vaccin. A moins qu’on ne soit en train de le mettre en scène pour signifier cela. Et si tel est le cas, on accréditerait alors la thèse « complotiste » de ceux qui pensent que le vaccin n’est pas un souverain bien, mais qu’il est le moyen d’une autre chose. Et que probablement le virus a été créé pour qu’on ait besoin de vaccin, et le vaccin pour atteindre cet objectif caché, qui devient de plus en plus un secret de Polichinelle. Car en effet, pourquoi les États et les organisations inféodés aux puissances financières entretiennent-ils la peur ? Pourquoi entretiennent-ils par exemple le mythe de la deuxième vague ? Deuxième vague de quoi ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est blog1-6.jpg
Explosion de « cas positifs », scénario douteux

L’hypothèse du vaccin est une aubaine pour toutes les parties impliquées dans son avènement. Une aubaine pour Big pharma qui va se faire des milliards en filant son poison aux humains avec malice et en toute irresponsabilité ; car si au pire il y a des séquelles plus ou moins graves, il dégagera sa responsabilité ; si au mieux, il ne se passe rien, on dira que c’est l’effet positif du vaccin.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est blog1-10.jpg
Tendance à la baisse des « cas positifs »

C’est une aubaine pour l’Occident obsédé de réduire la démographie mondiale, notamment celle de l’Afrique dont on ne peut pas à la fois piller les ressources et laisser exploser la démographie sans en subir les conséquences, car le nombre de personnes avec lesquelles il va devoir compter sera hors norme.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est blog1-7.jpg
Hausse tendancieuse des « cas positifs »

Et c’est pour cela que la manipulation fait rage. Au début de la pandémie, les gens nous abreuvaient à longueur de journée du nombre de cas positifs et du nombre de morts ; c’était quand le nombre de morts journalier se comptait par centaines. Quand le nombre de morts journalier devint quasi nul parce que le virus a cessé d’agir, on abandonna sans crier gare cet indicateur funeste et on se rabattit sur le nombre de cas positifs qui explosa.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est blog1-8.jpg
Hausse raisonnable des « cas positifs »

Or là aussi, il s’agit d’une double manipulation. D’abord un artefact logique. Le nombre de cas positifs augmente en fonction du nombre de tests. Si on faisait naguère 1000 tests par jour et l’on avait 20 contaminés ; si on passe à 100.000 tests par jour, il est normal d’avoir 2000 cas positifs. On ne peut pas dire que ces 2000 cas positifs sont la preuve que le virus est plus actif.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est blog1-9.jpg

Puis un artefact épistémologique. En effet, la question de ce qui est testé se pose. Le professeur Raoult a montré que plus de 75% des tests actuels ne révèlent que les « cadavres » de virus, des échos viraux qui n’ont rien à voir avec une présence du virus ; un peu comme une étoile qui est morte depuis des milliers d’années dont on voit encore la lumière ! Mais nos gouvernements, surtout ceux qui émargent au Budget de Big pharma et de Bill Gates et Cie, nous tiennent la dragée haute avec le mythe de plus en plus suffoquant d’une deuxième vague qui justifierait de nouvelles mesures de restriction, alors que dans un pays comme la France où les Gilets jaune et les syndicats piaffent d’impatience d’en découdre avec le gouvernement, on ne peut pas exclure que ces mesures visent aussi à les en dissuader.

Aminou Balogun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s