CFA/ECO : le Dilemme Français Face à la Folie Autocratique de Ouattara

Le Bon, la Brute et le Truand

Le président africain sur l’épaule duquel, la France reposait l’espoir de réussite de la combine du CFA/ECO, Ouattara, brigue un troisième mandat inconstitutionnel. Dans ces conditions, il serait difficile pour la France de continuer à faire d’un tel dictateur, violateur de la constitution de son pays, le porte-drapeau de l’entourloupe qui porte le nom ECO – qui est un double vol : vol de la propriété intellectuelle régissant la dénomination ECO et vol de devise des Africains francophones depuis plus de 50 ans !

Mais si d’aventure les choses se compliquaient pour Ouattara – qu’il perdît les élections ou qu’il fût destitué à la malienne – il serait discrédité et la continuité de sa volonté politique personnelle, parce que contraire à l’intérêt des peuples qui n’ont pas été consultés, serait sujette à caution. La France se verrait dans l’obligation de jeter le bébé avec l’eau du bain, et le navire de son ECO trompeur sombrerait alors corps et biens

Alan Basilegpo