Ce que Je Reproche aux Blancs

Blog1

En tant que Noir africain dont les ancêtres pendant plus de quatre siècles ont été faits esclaves par les Blancs ; dont les grands parents et parents, pendant plusieurs décennies ont été  exploités et opprimés par le colonialisme ; en tant que Noir africain qui, outre les conséquences de ce sombre passé,  subit les affres de la forme théâtrale de ce même colonialisme qu’on appelle néocolonialisme, je ne reproche pas grand-chose aux Blancs – d’où qu’ils soient.

Ma récrimination se veut modeste : elle touche à l’immodestie qui pousse les Blancs tous autant qu’ils sont à donner des leçons de Droits de l’homme, à se proclamer les chantres d’un humanisme dénégatoire et cynique alors qu’ils se nourrissent depuis plusieurs siècles sans discontinuer de notre sang, et ne renoncent pas à leur beuverie anthropophage. Comment le sorcier cannibale peut-il donner des leçons d’humanité à ses victimes, avec autant de superbe et d’arrogance ?

Cette surenchère éthique de l’homme Blanc, n’est-ce pas une façon de ne rien renier à ses crimes du passé pour mieux continuer à perpétrer en toute impunité ceux du présent à l’ombre de l’arbre à palabre des consciences chloroformées ?

Aminou Balogun

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s