Amérique : la Troublante Complicité Mémorielle des Victimes

Blog1

Il y a, je crois, un jour de l’année  où, en Israël tout le monde s’arrête pour  payer un tribut à la mémoire des victimes de la Shoa.

Mais pourquoi, dans les Amériques – USA, Brésil,  Mexique, Argentine, Bolivie, Guatemala, Nicaragua, etc…–  les Indiens, tous autant qu’ils sont, ne s’arrêtent-ils pas un jour de l’année en  mémoire de leurs ancêtres victimes des génocides perpétrés par les Européens ?

De même, pourquoi dans ces mêmes Amériques, les Noirs, tous autant qu’ils sont, ne s’arrêtent-ils pas  un jour de l’année en souvenir de leurs ancêtres victimes de l’esclavage et de ses atrocités connexes que sont les viols, les tortures, les lynchages, les meurtres de Noirs qui, quatre siècles durant, furent au menu des distractions des sociétés esclavagistes américaines ?

Est-ce parce qu’il n’y a plus d’Indiens ou de Noirs au Nouveau monde ? Ou bien, ils craignent de raviver la mauvaise conscience du Blanc, de le culpabiliser ? Mais Israël a-t-il cure de ménager  la sensibilité des Allemands ? Que nenni !

Aujourd’hui, dans les Amériques, génocides et esclavages sont devenus des non-événements généraux ; tout au plus donnent-ils lieu à des échos morcelés et  parcellaires, célébrant l’éclatement des mémoires et l’atomisation mémorielle face à l’impénitence triomphale du  même malfaiteur.

Tout Bénef pour la collectivité des Blancs qui n’ont pas construit un Nouveau Monde pour se voir rappeler chaque année par la collectivité des descendants de leurs victimes les barbaries sans nom sur lesquelles repose sa fondation.

Aminou Balogun

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s