Covid-19 et le Gros nez du Négro

Blog1

Comme le montre les décès de Mory Kanté, de Pape Diouf mais aussi de Abba Kiary, le chef de cabinet du Président Buhari, beaucoup d’Africains sont décédés en cette période non pas tant de Covid-19 que de l’incapacité dans laquelle ils se sont retrouvés de ne pas aller se faire soigner en Europe.

Aller se faire soigner en Europe était devenu une seconde nature pour toute une classe sociale africaine, l’élite intermédiaire du pillage de l’Afrique par l’Occident. Se faire soigner en Occident, mais aussi à l’étranger ( en Inde par exemple)  est l’une des récompenses que cette élite corrompue et rompue à l’aliénation tire de sa complicité avec l’Occident et dont celui-ci n’est pas peu fier. L’habitude en est si installée qu’elle corrompt les mentalités. Elle conduit l’Afrique à mépriser la valeur de sa médecine ancestrale, en même temps qu’elle laisse dans un état lamentable le système de santé moderne rudimentaire dont les hôpitaux sont de véritables mouroirs. Dans l’esprit des élites, se faire soigner ce n’est ni par la médecine traditionnelle, ni par la médecine moderne localement dispensée mais aller, voyager au pays des Blancs, entrer dans l’avion fabriqué par le Blanc pour se rendre dans le pays du Blanc et être accueilli dans l’environnement sanitaire du Blanc perçu comme sain, sophistiqué et rassurant. Tout un périple qui à lui tout seul est ressenti comme le commencement de la guérison ; un peu comme le fidèle va à la  Mecque, pour se sentir encore plus musulman. Se confier aux mains expertes et magiques du Blanc et à sa science médicale, voilà l’une des faiblesses mentales de l’élite noire dans son rapport à sa propre santé. Le tourisme médical et les nombreux milliards de dollars qui y sont engloutis annuellement font partie de ces vices de l’élite africaine qui construisent la pauvreté du présent et  hypothèquent l’avenir du continent.

Mais la crise du Covid-19 montre ironiquement l’absurdité du parti-pris irresponsable,  paresseux et aliéné de l’élite africaine, tout au moins dans le domaine sanitaire. Que se passerait-il si les portes sanitaires de l’Occident étaient fermées au nez  et à la barbe de l’élite africaine ? Dans sa naïveté et son insouciance égoïste, l’élite ne s’est jamais posé cette question, qui à certains égards paraît hypothétique, théorique et inimaginable. L’élite africaine aliénée ne pouvait jamais imaginer ce cas de figure qui interroge sa responsabilité. Or l’y voilà !

L’une des utilités du Covid-19 pour l’Afrique est de placer ses élites en face de leur  bêtise, l’absurdité de leur aliénation assumée. Une situation où le Nègre ne peut plus aller se soigner dans un Occident qui lui-même a du mal à se soigner, voilà qui de manière brutale fait voir au Négro le gros nez de son incurie au beau milieu de sa triste figure…

Aminou Balogun

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s