Comprendre l’Exhibition du Racisme Anti-Noir-Africain des Chinois

Blog1


Sous sa forme désuète, grossière et pathétique, le racisme anti-africain des Chinois  est un signe des temps, l’expression absurde d’une fatalité qui marque l’histoire des Noirs Africains et leur condition aliénée, désespérément en mal de mutation.

En l’occurrence de la part des Chinois, c’est moins du racisme qu’il s’agit que de l’instrumentalisation du racisme anti-noir, de l’antinégrisme primaire. Comme il est bien connu que les Occidentaux ont construit leur puissance et leur prospérité sur le racisme anti-noir, la domination implacable de l’Afrique et son pillage systématique ; et comme les Chinois aussi ambitionnent d’être les plus forts de ce monde, comme ils entrent dans la cour des grands, eh bien, il faut qu’ils passent par le même chemin. Le Noir est érigé en cochon du monde, dans le cochon tout est utile, dit-on. Eh bien, pour avoir l’air d’être une race supérieure, on va utiliser le Noir, le piétiner ostensiblement, pour paraître supérieur. La notion de supériorité étant toujours relative. Le Japon avait utilisé la même ficelle dans son désir (délire) de grandeur au début du 20ème siècle. Cela s’est traduit par des actes de racisme non pas sur les Noirs qui étaient très loin dans un monde qui n’était pas alors globalisé, mais sur les Coréens, les Chinois et les Asiatiques des alentours…

Même si les Chinois n’étaient pas racistes de manière agressive ou démonstrative, maintenant qu’ils se positionnent ostensiblement sur le marché du pillage des ressources de l’Afrique, maintenant qu’ils sont en train de mettre l’Afrique dans le filet de l’esclavage économique par des dettes que le continent noir aura bien du mal à payer, maintenant que, dans l’indifférence totale sinon la complicité objective de l’Union Africaine, ils sont en train d’acquérir de vastes pans de terre fertile en Afrique, bref, maintenant qu’ils participent au mouvement des grandes puissances de réesclavagisation des Noirs, il fallait qu’ils se montrassent racistes anti-noir-africain : c’est pour eux comme un passage obligé… On ne peut pas dire qu’on est un tigre sans montrer ses griffes.

Telle est donc la tragédie existentielle du Noir que non seulement on le méprise, mais on instaure à son égard une sorte de métaphysique du mépris. Comme en linguistique on distingue le langage du métalangage. Car c’est moins du mépris qu’il s’agit en l’occurrence que le fait de le mettre en scène, de l’instrumentaliser. Je méprise le Noir, donc je suis éligible à la race supérieure, j’appartiens à la classe historique de ceux qui peuvent disposer de ses richesses sans demander son avis…

Prof. Cossi Bio Ossè

copyright5

2 commentaires

  1. On dit que les Asiatiques son fins ; mais ce n’est pas toujours le cas. Ils sont grossiers dans leur racisme anti-africain, car il s’agit d’une course contre la montre, faire en quelques années ce que les Blancs ont mis 500 ans à faire…

  2. Les chinois sont allés à l’école des français et des arabes pour maîtriser l’art de dompter la race « inférieure ». Comme ils excellent dans l’art de la répétition, ils les ont imité et même surpassé.
    Ils frappent vite et fort et font mieux dans le cynisme et la haine de l’Homme noir, qui ne fait rien pour se battre bec et ongles contre l’innaceptable et lever la tête.

    Le pb c’est que nous prêtons main forte nous mêmes à cette mascarade. Le jeune homme qui s’est prêté à ce jeu dans la vidéo a délibérément traîné dans la boue les 54 pays noirs africains. Il a ainsi perdu une occasion en or de rappeler à l’ordre ces gens et de leur faire comprendre que quelque soit leur race tous les hommes sont égaux en dignité et en droits. MaisL’appât du gain facile, la misère et la faim ont eu raison de lui et il a livré les siens en pâture.

    Il suffirait pourtant que certaines entreprises africaines les ridiculisent aussi les fake produits chinois pour que la boucle soit bouclée. Mais non, l’Africain noir est naif et prêt à se remettre pieds et mains liés aux nouveaux maîtres du monde, quoique ce titre revienne aujourd’hui au Covid-19.

    Les apprentis sorciers Chinois ont encore du pain sur la planche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s