Nigeria : les Fêtes de Fin d’Année s’annoncent Moroses sur les Marchés

blog1.jpg

Alors que la célébration de Noël et du Nouvel An approche à grands pas, les consommateurs et les commerçants nigérians anticipent une hausse générale des prix de certains produits alimentaires.

Le riz, l’huile végétale, les poulets surgelés et vivants, la pâte de tomate, le poivre et les condiments sont essentiels pour les fêtes de Noël et du nouvel an et en raison de la forte demande pour ces produits alimentaires, les prix en cette période festive sont en hausse

Ces augmentations font suite à la fermeture le 21 août de  la frontière de Sèmè entre le Nigeria et le Bénin.

Le gouvernement a déclaré que la décision était de renforcer le secteur agricole et de limiter les activités de contrebande massives, en particulier de riz, sur ce couloir.

Bien que le gouvernement fédéral ait récemment déclaré avoir saisi 8 743 unités de sacs de 50 kg de riz étuvé étranger et 5 400 jerrycans d’huile végétale, entre autres, ces articles se retrouvent toujours sur le marché nigérian.

Denrée Prix avant la Fermeture Prix après la fermeture Augmentation %
50 kg de riz 17 000 nairas 25 000 nairas 47%
20 l d’huile végétale 10 000 nairas 12 800 nairas 28%
1 kg de poulet congelé 1500 nairas 2000 nairas 25%

Anjorin Bolanle

ibinimori

copyright5

2 commentaires

  1. Oui, les médias ont beaucoup parlé de cette situation ce qui permet de croire que les prix ont vraiment flambé sur la plupart des marchés dans les pays du Golfe de Guinée touchés par la fermeture des frontières du Big Brother nigérian. Pour le Ghana, c’est malheureusement le cas aussi, je le valide.

    Mieux, la guerre au Riz importé que le Nigéria a déclenchée chez lui est officiellement déclarée au Ghana aussi, mais avec à la clé de grosses subventions pour la filière du Riz local qui va bientôt prendre son essor si et seulement si son Prix est compétitif …

    Le HIC, c’est que le riz nigérian (riz importé aussi), inonde le marché ghanéen depuis des lustres et y est très prisé.

    L’autre situation intervenue avec une très grande rigueur est ce que l’on pourrait appeler le coup de balai sur les marchés Ghanéens; c’est la campagne de retrait des magasins de tous les produits impropres à la consommation parce que leurs dates de péremption sont passées; le retrait de la circulation de 16 nouvelles marques de tomates en boîtes uniquement, d’huiles frelatées et autres produits comme les sucreries etc…qui n’ont pas reçu l’aval du FOOD and DRUGS AUTHORITY (FDA) mais ont été frauduleusement introduits dans le pays.

    Par ailleurs, les femmes se plaignent également du nouveau drame créé par la durée de conservation des légumes et de certains fruits qui est de quelques trois/quatres jours actuellement au lieu d’une semaine à dix jours comme par le passé, le glyphosate et autres pesticides et fertilisants les rendant vulnérables et par conséquent impropres à la consommation pour certains…

    La conséquence de ce downturn de l’économie dans la sous-région est la paupérisation sans cesse croissante des agriculteurs et la Fragilisation du PANIER de la ménagère qui est devenu un PANIER aux Vivres Jetables… achetés au Prix le plus fort jamais vu encore…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s