Nigeria, Fermeture des Frontières par Buhari : le Côté Vicieux des Choses

blog1.jpg

La tactique politicienne de Buhari dans la fermeture des frontières est à la fois vicieuse et malicieuse par son parti-pris d’irresponsabilité. Elle vise à fermer la frontière au moment où fait rage une grave crise politique au Bénin, le premier pays visé par cette décision ; de façon à ce que les rancœurs, la révolte, les souffrances, les blessures suscitées par cette décision unilatérale et violente soient perçues par les Béninois – du moins, espère-t-il, une large partie d’entre eux –, comme étant du fait de leur gouvernement, de leur Président, et non pas une attaque extérieure, émanant d’un pays voisin et frère, imbu de sa puissance.

Dans ce pari vicieux fondé in fine sur la culpabilisation détournée des victimes, on ne peut pas dire non plus que le Nigeria n’a pas été aidé  par  des  Béninois, plus obnubilés par leurs rancœurs politiques que par le sursaut patriotique d’union sacrée qu’une défiance extérieure suscite en principe dans un corps national sain.

La stratégie du Nigeria n’est pas seulement une précaution immédiate pour ne pas porter la responsabilité du désarroi des Béninois causé par cette fermeture, mais  elle se veut aussi une réponse pour l’histoire des peuples…

Anjorin Bolanle

copyright5

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s