Nigeria : Depuis Idiroko,  la Douane Nigériane Affirme sa Détermination

blog1.jpg

Le Colonel Hameed Ali,  contrôleur général des services des douanes du Nigeria, a déclaré qu’il n’y avait pas de fin définitive à la fermeture partielle de la frontière.

Le gouvernement nigérian a fermé ses frontières depuis le mois d’août dans le but de contrôler la contrebande.

Des responsables de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avaient demandé au gouvernement nigérian de trouver une solution permanente au problème de la contrebande et de rouvrir ses frontières.

Le parlement d’Ecowas a déclaré que la fermeture de la frontière pourrait entraver la mise en œuvre de l’accord de libre-échange dans la région.

Parlant avec des journalistes lors de sa visite opérationnelle à la frontière d’Idiroko dans l’Etat d’Ogun, le Colonel à la retraite Ali a déclaré jeudi que la fermeture serait maintenue jusqu’à ce que les protocoles sur la circulation des biens et des personnes établis par la CEDEAO soient strictement respectés par les pays voisins de l’Afrique de l’Ouest.

Rejetant les spéculations sur la fin de la fermeture, le CG a déclaré que la fermeture n’était pas prévu pour prendre fin  le 28e jour de l’action.

Il a déclaré que l’adhésion aux protocoles de base sur la circulation des personnes et des biens serait mutuellement bénéfique pour les pays.

«Nous visitons les secteurs d’exploitation. Comme vous le savez, nous menons une opération appelée «exercice frontière» et, à la suite de cela, nous avons déployé nos hommes dans la plupart des commandements », a déclaré le Colonel Ali.

«Il y a trois raisons pour lesquelles nous faisons le tour. La première consiste à transmettre les félicitations de M. le Président aux troupes et au personnel déployés pour mener à bien ces exercices.

«Deuxièmement, leur expliquer plus en détail les raisons pour lesquelles nous menons cet exercice. Troisièmement, obtenir des commentaires sur le terrain concernant les succès et les défis.

«Cela n’était pas prévu pour e terminer à la fin du 28ème jour. En ce qui concerne la planification, nous procédons étape par étape. La première phase était celle où nous avons mis 28 jours. L’exercice à la frontière n’a pas de fin définitive, mais ce que nous croyons vouloir, c’est établir une relation avec nos voisins et cette relation est mutuelle.

«Et si nous n’arrivions pas à ce point, où nous nous asseyons et nous mettons d’accord sur la manière de nous compléter, de respecter les protocoles de circulation des biens et des personnes, nous n’aurions pas réussi.

« Donc, nous allons continuer cet exercice jusqu’à ce que nous arrivions au point où nous tombons  d’accord sur les choses fondamentales qui nous seront mutuellement bénéfiques et nous améliorons mutuellement notre coexistence et assurons que les protocoles établis par la CEDEAO, et non par le Nigeria, soient strictement respectés. « 

ibinimori

copyright5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s