Kraké : la Douane Nigériane Dément Toute Fermeture de Frontière, et Parle de Présence Sécuritaire Accrue

blog1

Monsieur Joseph Attah, responsable des relations publiques des Services de douanes nigériane ( NCS), a déclaré à l’agence de presse nigériane (NAN) à Abuja vendredi que l’exercice de sécurité conjoint était simplement organisé pour répondre aux crimes et à la criminalité transfrontaliers. M. Attah a exhorté le public et les voyageurs qui empruntent cette voie à se déplacer sans crainte, soulignant que « ceux qui ont des engagements légitimes ne devraient avoir aucune crainte ». Il a expliqué que les agences de sécurité du pays s’étaient rassemblées pour former un lien et déployer une stratégie de réponse commune pour lutter contre l’insécurité dans la région.

«Notre attention a été attirée sur ce qui s’est passé à la frontière de Sèmè mercredi en raison d’une légère idée fausse, mais le problème a été résolu immédiatement. «Quiconque a un document valide est libre d’entrer dans le pays, mais ceux sans documents légitimes ne seront pas autorisés dans notre pays. «Le lancement initial de l’exercice de sécurité commune a commencé mardi après-midi. Dire que les gens voient plus d’agents de sécurité à la frontière, est une idée fausse », a-t-il déclaré. M. Attah a également déclaré que l’exercice conjoint était opportun en raison de problèmes de sécurité tels que le terrorisme, l’importation d’armes illégales et l’augmentation de la migration illégale. Il a ajouté que les agents de sécurité étaient déterminés et résolus à faire face aux problèmes de sécurité autour des zones frontalières.

L’Agence de Presse nigériane signale que le gouvernement fédéral a mis en place un groupe de travail inter-sécurité chargé d’assurer la sécurité commune des frontières dans quatre zones géopolitiques du pays afin de lutter contre l’insécurité. Le groupe de travail conjoint sur la frontière porte le nom de code «Réponse Rapide». Le groupe de travail est composé de membres du service des douanes nigérian (NCS), du service nigérian de l’immigration (NIS), des forces armées et de la police du Nigéria (NPF). Les zones dans lesquelles le groupe de travail avait déployé des hommes étaient les suivantes: Sud-Sud, Sud-Ouest, Nord-Centre et Nord-Ouest. La NAN indique que l’exercice conjoint est coordonné par le Bureau du conseiller pour la sécurité nationale (ONSA). (NAN) Vanguard

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s