Nigeria : la Subtile Division du Sud — Ah, Quelle Bêtise !

blog1.jpg

Si on cherche l’un des usages les plus stupides de la règle antique de «  diviser pour régner » c’est au Nigeria qu’on le verra. Plus précisément dans la structure des régions, qui est  à la base des agitations et fantasmes relatifs à ce qu’ils appellent là-bas, « zoning », c’est-à-dire la rotation de l’origine régionale du Président et du Vice-président.

Le pays est divisé en 6 zones, qui sont : le Nord-est, le Nord-ouest, le Centre, le Sud-est, le Sud-ouest, et le Sud-sud. Mais dans la pratique un consensus idéologique impérieux veut que le Nord-est, le Nord-ouest et le Centre soient considérés comme une seule et unique zone, fut-ce au prix de d’intimidation, de tueries permanentes des chrétiens  et des sédentaires qui forment la majorité de la région Centrale.

Du point de vue de la volonté de suprématie des Nordistes – une volonté qui sacrifie l’économie et la qualité sociale sur l’autel de la politique incarnée par la Présidence dont ils sont obsédés – il n’y a que et il faut qu’il y ait 4 zones, le Nord, le Sud-ouest, le Sud-est, et le Sud-sud. Le Centre étant d’office nordifié – comme cela a été le cas au Bénin sous Kérékou et sous Yayi Boni – sans demander l’avis de celui-ci qui dans la plupart des cas se trouve partager les mêmes intérêts politiques que le Sud (toutes zones confondues) notamment en ce qui concerne l’épineux problème constitutionnel de la structuration de la fédération et de la dévolution des pouvoirs.

Pendant que les Nordistes affutent leurs armes de conquête de l’espace vital et font flèche de tout bois pour perpétuer la tradition de conservation du pouvoir politique, pendant qu’ils s’unissent sous la bannière islamique, ils se frottent les mains de voir que les sudistes se divisent entre eux et s’approprient passionnément les divisions et subdivisions stupides héritées des diableries régionalistes des dictateurs militaires nordistes qui ont dirigé le pays durant plus de tente ans. Au lieu de voir et de mettre en avant ce qui fait leur identité, leurs intérêts et leur destin communs, les Sudistes se battent passionnément comme des chiffonniers sur les vétilles tribalistes ou sur l’appartenance à des religions méditerranéennes prétendument opposées  qui les distingueraient…

Dans une récente sortie, et pour la première fois de la bouche d’un homme politique de ce haut niveau, Monsieur Obasanjo a dénoncé ce qu’il appelle la « fulanisation » du Nigeria, comme faisant partie des objectifs du groupe Boko haram. Mais d’une manière générale, le spectre de l’islamisation que dénoncent les chrétiens et certains hommes politiques du Sud ne vise pas tant à islamiser le Sud qu’à renforcer l’influence islamique de manière à maintenir le sud dans un état d’aliénation dû à la division naturelle qu’induit l’appartenance à ces religions dans une même région. Alors qu’au Nord la seule religion dominante est l’islam, et que le but des terroristes de tout poil — qu’ils soient issus de la secte Boko haram ou des rangs des bergers peuls massacreurs — est de vider les poches chrétiennes du Nord et d’inverser l’influence chrétienne dans la Région du Centre.

Face à cette conspiration en marche, quand on voit que le Sud continue de s’approprier passionnément les divisions exogènes qui lui sont imposées, à s’identifier comme Sud-ouest, Sud-est, Sud-sud, on se dit : « Ah, quelle bêtise ! »

Adékọyà Bádéro

copyright5

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s