Horreurs Coloniales Françaises : Rien n’a Changé depuis Léon Bloy

blog1

Léon Bloy, pamphlétaire catholique décrit dans un chapitre de son livre,  « Le Sang du Pauvre », la colonisation comme une entreprise d’extermination.

On peut y lire notamment :

 « Pour ne parler que des colonies françaises, quelle clameur si les victimes pouvaient crier. […] Pour si peu qu’on soit dans la tradition apostolique de Christophe Colomb, où est le moyen d’offrir autre chose qu’une volée de mitraille aux équarrisseurs d’indigènes, incapables, en France, de saigner le moindre cochon, mais qui, devenus magistrats ou sergents-majors dans les districts fort lointains, écartèlent tranquillement des hommes, les dépècent, les grillent vivants, les donnent en pâtures aux fourmis rouges, leur infligent des tourments qui n’ont pas de nom, pour les punir d’avoir hésité à livrer leurs femmes ou leurs derniers sous.

Et cela c’est archi-banal, connu de tout le monde, et les démons qui font cela sont de forts honnêtes gens qu’on décore de la Légion d’honneur et qui n’ont pas même besoin d’hypocrisie. Revenus avec d’aimables profits, quelquefois avec une grosse fortune, accompagnés d’une longue rigole de sang noir qui coule derrière eux ou à côté d’eux, dans l’Invisible – éternellement; – ils ont écrasé tout au plus quelques punaises dans de mauvais gîtes, comme il arrive à tout conquérant, et les belles-mamans, éblouies, leur mijoteront des vierges. »

Malheureusement, cette critique n’a pas pris une ride, son objet est encore d’actualité. Du Rwanda en Côte d’Ivoire en passant par le Togo et le Congo, la France continue d’être égale à elle-même dans cette horreur que décrit l’illustre pamphlétaire.

Sources : Léon Bloy, Le sang du pauvre, Paris, 1909, Stock, 1948, p. 131-132;

 

 

copyright5

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s