Nigeria : 1000 Personnes Tuées dans la Région Centrale Depuis Janvier

blog1

Le bureau du président du Sénat, Bukola Saraki, a publié une liste choquante de meurtres commis au Nigeria en 2018 seulement.

Voici la liste complète;

CALENDRIER SUR LES MORTS DANS LA REGION CENTRE  Depuis J AN VIER 2018

  • 1 er janvier : 73 tués dans les LGA de Logo et Guma à Benue
  • 1 janvier : 2 tués à Awe LGA, Nasarawa
  • 1er janvier: 25 morts à Keana LGA, Nasarawa
  • 3 janvier: 3 morts à Markurdi, État de Benue
  • 4 janvier : 6 tués à Wukari à Taraba
  • 4 janvier: 1 mort à Gassol LGA, Taraba
  • 5 janvier: 4 morts à Lau LGA, Taraba
  • 5 janvier: 15 morts à Tse Akombo, Tse Vii et Tse Agule à Benue
  • 6 janvier: 55 morts à Lau LGA dans l’État de Taraba
  • 8 janvier: 3 morts dans la LGA de Sardauna, Taraba
  • 8 janvier: 2 policiers tués à Logo, État de Benue
  • 13 janvier: 10 morts à Birnin Gwari LGA, Kaduna
  • 13 janvier: 1 mort à Makurdi LGA, Benue
  • 14 janvier: 1 mort à Bassa LGA, Plateau
  • 14 janvier: 1 tué à Ibi LGA, Taraba
  • 16 janvier: 5 morts à Madagali LGA, Adamawa
  • 16 janvier: 5 morts à Guma, Logo et Okpokwu LGAs Benue
  • 18 janvier: 11 morts à Madagali LGA, Adamawa
  • 21 janvier: 1 tué à Barkin Ladi LGA, Plateau
  • 21 janvier: 6 morts à Juman LGA, Adamawa
  • 23 janvier: 9 morts à Ardo Kola, Adamawa
  • 24 janvier: 4 morts à Kaiama, Kwara
  • 25 janvier: 15 morts à Bassa LGA, Plateau
  • 26 janvier: 3 morts à Bassa LGA, Plateau
  • 26 janvier: 2 morts à Ukum, Benue
  • 29 janvier: 1 mort à Guma, Benue
  • 31 janvier: 1 mort à Jema’a LGA, Kaduna
  • 31 janvier: 9 morts à Birnin Gwari, Kaduna
  • 1 février 4: tué à Gassol, Taraba
  • 2 février: 10 morts à Song, Adamawa
  • 5 février: 2 morts à Guma, Benue
  • 6 février: 8 morts à Obi, Nasarawa
  • 8 février: 6 morts à Shellen, Adamawa
  • 10 février: 2 morts à Benue
  • 10 février: 1 tué à Bassa, Plateau
  • 11 février: 4 morts à Jema’a, Kaduna
  • 12 février: 2 morts à Guma, Benue
  • 26 février: 12 morts à Kajuru, Kaduna
  • 27 février: 20 morts à Demsa, Adamawa
  • 1 mars 15 morts à Saradauna, Taraba
  • 4 mars: 20 morts à Saradauna, Taraba
  • 5 mars: 25 morts à Okpokwu, Benue
  • 7 mars: 2 morts à Takum, Taraba
  • 8 mars: 11 morts à Bassa, Plateau
  • 9 mars: 9 morts à Bokkos, Plateau
  • 12 mars: 26 morts à Bassa, Plateau
  • 13 mars: 7 morts à Guma, Benue
  • 13 mars: 1 mort à Lokoja, Kogi
  • 14 mars: 32 morts à Daima / Omala, Kogi
  • 14 mars: 6 morts à Bassa, Plateau
  • 15 mars: 5 morts à Takum, Taraba
  • 19 mars: 10 morts à Omala, Kogi
  • 20 mars: 11 morts à Birnin Gwari, Kaduna
  • 22 mars: 3 morts à Jos Sud, Plateau
  • 24 mars: 5 morts à Makurdi, Benue
  • 30 mars: 6 morts à Jema’a, Kaduna
  • 4 avril 6: tué à Chikun, Kaduna
  • 4 avril: 4 tués à Takum, Taraba
  • 4 avril: 10 tués à Gwer West, Benue
  • 5 avril: 5 morts à Dobga, Taraba
  • 5 avril 30 tués à Gwer West, Benue
  • 5 avril 50 tués à Offa, Kwara *
  • 7 avril: 4 morts à Bali, Taraba
  • 7 avril: 2 morts à Agatu, Benue
  • 8 avril: 5 morts à Birkin Ladi, État du Plateau
  • 8 avril: 5 assassinats à Obi, Nasarawa
  • 8 avril: 4 morts à Keana, Nasarawa
  • 9 avril: 1 mort à Guma, Benue
  • 10 avril: 10 assassinés à Benue
  • 10 avril 51 tués à Wukari, Taraba
  • 12 avril 2: tué à Markudi, Benue
  • 12 avril: 1 assassinat à Birnin Gwari, Kaduna
  • 13 avril 5 tués à Bassa, Kogi
  • 14 avril 4: tué à Logo, Benue
  • 14 avril: 78 ans assassinés à Obi, Nasarawa
  • 17 avril: 1 tué à Logo, Benue
  • 18 avril 4 tués à Bassa, Plateau
  • 19 avril: 1 mort à Kutigi, Niger
  • 19 avril: 1 mort à Gwer West, Benue
  • 20 avril: 31 morts à Guma, Benue
  • le 25 avril 19 tués à Gwer East, Benue
  • 25 avril: 38 morts à Guma, Benue
  • 25 avril: 7 morts à Awe, Nassarawa
  • 28 avril: 14 morts à Birnin Gwari, Kaduna
  • 29 avril 5 tués à Gwer West, Benue

Ce qui s’élève à pas moins de 954 morts pour la seule année 2018 en cours ! Et jusque-là le régime de Buhari n’a pas trouvé un seul des auteurs de ces massacres ciblés. Le Sénat dirigé toujours par M. Bukola Saraki a, à plusieurs reprises, invité l’inspecteur Général de la Police – le Monsieur Sécurité du Pays – à venir s’en expliquer devant les élus, en vain. Ce qui montre son mépris personnel mais aussi celui de l’administration qui l’a nommé pour les populations concernées, et le peuple Nigeria en général dont il est pourtant censé répondre de la sécurité. Absurdité toute tropicale… ! Micmac de régionalisme et de férocité tribale. A ces tueurs infatigables, tout se passe comme si l’impunité était garantie par le pouvoir. Ceux qui parlent de massacres à visée politique n’ont sûrement pas tout à fait tort… Pendant combien de temps ce terrorisme ethnique continuera-t-il d’imposer sa loi sur les paisibles populations sédentaires de la région centrale que les Nordiques préfèrent – et pour cause – appeler Centre Nord ? Quel est l’agenda caché derrière ces massacres qui n’émeuvent pas le pouvoir Buhari en quête de reconduction ? Difficile à savoir…

Aminou Balogun

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s