Pakistan: les Sheedis se reconnectent à leurs racines africaines

blog1.jpg

More Sawab, le plus vieux des sauriens est coiffé de guirlandes.

Environ 50.000 Sheedis vivent au Pakistan mais il est difficile de définir leur origine: arrivés en Asie du Sud via les routes orientales de la traite négrière ou descendants de Bilal, l’un des plus proches compagnons du prophète Mahomet, les avis divergent. Mais si plus personne ne connaît la raison du festival, pendant le Sheedi Mela, «chacun s’applique à faire comme les ancêtres et à répéter leurs paroles. (…) Nous célébrons le Mangho Pir Mela plus que les Aïd», les deux principales fêtes islamiques, explique l’un des participants. Aujourd’hui, ce rituel est menacé par la montée de l’islam radical. Les mausolées comme le Mangho Pir ont été la cible d’attaques et d’attentats suicides. Le festival 2018 est le premier depuis neuf ans.© Asif Hassan / AFP

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s