En Attendant Godot et ses 500 Mille Emplois du PAG, des Béninois se Spécialisent dans le VAMA

blog1.jpg

Le Vama, au cas où vous ne le sauriez pas est l’acronyme de « vol à mains armées ». Dans l’ambiance de chômage qui sévit au Bénin et contre laquelle le gouvernement de Rupture de Talon ne fait rien de concret, la jeunesse béninoise se prend en main et fait flèche de tout bois. L’une des activités de substitution qu’elle a trouvée est le vol transfrontalier de voiture entre Lagos et Cotonou
La police a arrêté des membres d’un gang de voleurs Béninois, spécialisés dans le braquage de véhicules exotiques à Lagos et leur vente à un concessionnaire automobile du Bénin.
Les suspects sont Hammed Ajagba, 30 ans; Taviu Polen, alias Popo, 35 ans; Batan Remmy, 30 ans; et un charlatan nommé Rasheed Akinola, qui prépare des gris-gris pour la bande et les aides dans la contrebande d’armes au Nigéria.
PUNCH Metro a appris que les bandits avaient filé un Olayinka Oyebola à la galerie au DAB de Zenith Bank sise à Ajose Adeogun, Victoria Island, vers 9h le 20 janvier.
Ils auraient tendu une embuscade alors que l’homme retirait de l’argent du guichet automatique.
La victime était sur le point de quitter l’endroit dans sa Jeep Toyota Prado avec la plaque d’immatriculation, LSR 677 DF, quand ils l’ont attaquée sous la menace d’une arme.
Il a été appris qu’ils l’ont dépossédé d’un téléphone Samsung Galaxy, d’un ordinateur portable et d’une somme de N45,000. Ils l’ont ensuite mis sur le siège arrière de sa Jeep.
La police a déclaré que les assaillants ont déposé leur victime sur l’autoroute Lekki-Epe et se sont dirigés vers Ikoyi, où ils ont arraché une autre Toyota Prado Jeep avec la plaque d’immatriculation, ABC 853 LK.
Les occupants du véhicule, un couple, se seraient garés sur le bord de la route en face de l’hôtel Southern Sun pour acheter du shashanga.
Comme ils voulaient entrer dans le véhicule pour continuer leur route, le gang leur aurait ordonné de s’asseoir sur le siège arrière, et l’un d’eux a pris le volant.
Chemin faisant, la femme a soudainement ouvert la porte et a sauté hors du véhicule lorsque les voleurs ont été retenus dans une circulation, tandis que son mari, Fidel Onwodi, a été libéré sur le troisième pont de Mainland.
Les assaillants auraient abandonné la première Jeep volée, soupçonnée d’avoir un dispositif de repérage, à Babatunde Crescent, Oniru, VI, et emmené la deuxième à Cotonou, au Bénin, où elle aurait été vendue au marchand, identifié comme Benoît. .
Les voleurs, cependant, ont rencontré leur Waterloo le 11 février dans une opération bâclée au PK 2, le long de l’autoroute Oshodi-Apapa.
Le commissaire de police de l’Etat de Lagos, M. Edgal Imohimi, alors qu’il paradait les suspects mardi au quartier général du commandement à Ikeja, a déclaré que la Jeep abandonnée avait été récupérée par la police.
Il a dit, le 11 février, qu’ils ont intercepté des voleurs transfrontaliers au PK 2 alors qu’ils étaient en mission pour arracher une autre voiture exotique.
« Les suspects ont avoué une série de vols au cours desquels des voitures exotiques ont été arrachées sous la menace d’armes. Ils ont également avoué que la Jeep de M. Fidel Onwodi était à Cotonou.
« Un fusil AK-49 avec le numéro de série PE-2473; 43 AK-49 de munitions réelles; un fusil à double canon coupé sur mesure de fabrication locale; six cartouches; une plaque d’immatriculation, JD 697 KJA et des gris-gris assortis ont été récupérés auprès des suspects.  »
Le Ministre de Sécurité de Lagos a ajouté que des efforts étaient en cours pour appréhender d’autres membres du gang en fuite et récupérer la Jeep.
L’un des suspects, Ajagba, a déclaré à PUNCH Metro qu’il connaissait bien le terrain de Lagos et a invité d’autres membres du gang du Bénin pour les opérations.
Ajagba, a déclaré: « J’ai amené les véhicules volés à Benoit et il m’a donné de l’argent. Il m’a donné 300 000 francs CFA pour une voiture et 1 million de francs CFA pour la Toyota Prado Jeep. Il m’a envoyé voler les véhicules. J’ai été arrêté avec certains des membres de mon groupe lors de ma deuxième opération à Lagos.  »
Le charlatan, a déclaré en yoruba que le jour où ils ont été arrêtés, il avait prévu le danger et avait conseillé à la bande de surseoir à l’opération.
Il a dit: «C’est Popo (Polen) qui m’a amené les membres du gang pour les fortifier avec des charmes contre les attaques. Je les ai aidés à faire passer les armes à la frontière. Ils m’ont donné 60 000 CFA après la première opération et 70 000 FCFA après qu’ils ont volé les Jeeps.
«Après que je leur ai donné les armes au PK2 en préparation d’une autre opération, j’ai fait des consultations spirituelles et je leur ai dit qu’ils devraient reporter l’opération. Nous étions sur le point de quitter la scène lorsque la police est venue nous arrêter. »

Adekoya Badero

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s