Publié dans Essai, Sports

Football et Mort sur le Champ : le Mythe de la Puissance Physique des Africains

blog1

Le tableau examiné dans cette étude succincte est celui des joueurs décédés sur le terrain de jeu. Ces décès surviennent aussi bien au cours des matches que durant les séances d’entraînement. L’étendue historique du tableau va de janvier 1883 à juin 2017. C’est dire qu’il couvre au moins un siècle et demi de renseignements précieux entre le 19ème siècle et le 21ème siècle.

Au début, les décès dus  à l’activité footballistique ne se produisaient pas toujours sur le champ, même si celle-ci en était la cause initiale. Les causes des décès étaient : tétanos, rupture intestinale, pneumonie, infection, etc…

Le premier cas isolé d’attaque cardiaque  a eu lieu le 27 octobre 1906. La victime en était le Britannique David Wilson, joueur de l’équipe de Leeds City.

Les coups de tête étaient aussi mortels, de même que les blessures à l’estomac, rupture de vaisseau sanguin, hémorragie interne consécutive à une blessure, etc…

Dans la quasi-totalité des cas, la mort est due à un choc avec un autre joueur, ou une blessure liée à un choc interpersonnel ou avec un objet ou obstacle quelconque.

Pendant la première période qui s’étend jusqu’au début des années 1970, où la crise cardiaque était marginale dans les décès dus à l’activité footballistique,  la foudre est aussi une cause dé décès (5 cas au total). C’est d’ailleurs la seule cause de décès archaïque qui continuera sur la deuxième période où la crise cardiaque deviendra la vedette des causes de décès

Après 1973, les décès dus à l’activité footballistique sont causés par la crise cardiaque ou des accidents cardiaques connexes ou associés(ACCA). Ces accidents représentent environ 70% des décès dus à l’activité footballistique. Et le changement de mode causal ici est que, contrairement à la première période, ou le tétanos, les blessures ou les infections étaient la cause des décès,  le décès intervient immédiatement sur le terrain de jeu..

Les années 1980 constituant le début du boom de la transhumance internationale du foot, animée par l’argent roi, les Africains entrent aussi dans le jeu pour le meilleur et le pire.

Voici la liste des joueurs africains morts sur les stades du monde depuis 1995 :

Nom Origine Date de décès Club/Pays
Amir AGWE Nigérian 29/10/1995 Nigeria
John IKOROMA Nigérian Fév. 2000 Arabie Saoudite
Marc-Vivien FOE Camerounais 26/06/2003 Cameroun
Chaswe NSOFA Zambien 29/08/2007 Israël
Guy TCHINGOMA Congolais 09/02/2008 Libreville
Orobosan ADU Nigérian 26/05/2009 Nigeria
Endurance IDAHOR Nigérian 15/03/2010 Maroc
Wilson MENE Nigérian 8/05/2010 Cambodge
Bobsan ELEJIKO Nigérian 13/11/2011 Allemagne
Henri Chinonso IHELWERO Nigérian 05/08/2012 Allemagne
Sekou CAMARA Malien 27/07/2013 Indonésie
Patrick EKENG Camerounais 6/05/2016 Allemagne
Tioté CHEICK Ivoirien 5/06/2017 Pékin

Chiffres à Retenir

  1. Les Nigérians représentent 54% des cas de décès parmi les joueurs Africains. Viennent ensuite les Camerounais 15%
  2. 38% des décès sont survenus en Afrique et 62% hors d’Afrique
  3. 23% des décès sont arrivés dans les pays des victimes, contre 77% à l’étranger tous continents confondus. La totalité de ces accidents sont arrivés en Afrique, en Europe ou en Asie.
  4. A l’échelle mondiale et sur l’étendue historique de ce drame, la moyenne d’âge des victimes est de 26 ans.
  5. La moyenne d’âge des victimes africaines est de 25 ans

Comment Comprendre ce drame au niveau Africain

Dans leur commerce avec les joueurs africains, les clubs étrangers — européens en tête — recherchent surtout la fantasmatique puissance des Africains, un vieux mythe qui a fait florès durant les siècles d’esclavage et de colonialisme et qui refait surface, remis au goût du jour. La preuve c’est que malgré toutes leurs qualités, à la fin de leur carrière, quand leur capital puissance est épuisé, contrairement à leurs camarades blancs, les Africains ne sont jamais retenus ou recherchés en tant que coaches pour leurs qualités techniques ou intellectuelles. Donc c’est cette puissance physique mythique qui est conçue comme l’atout exclusif des joueurs africains. Et ceci participe d’une part du fantasme semblable au mythe de la puissance sexuelle supposée du Noir.

Cette puissance, c’est-à-dire la solidité, l’endurance, la souplesse et l’énergie du Noir est en partie vraie, comparé aux joueurs non-Africains. Mais elle est à la fois une bénédiction et une source de malheur. C’est ce mythe enraciné dans le réel, qui a animé  quatre siècles durant l’entreprise inhumaine de la traite négrière et l’esclavage des Noirs. Cette entreprise a eu aussi un effet performatif eugénique sur le mythe de la puissance, dans la mesure où les esclaves étaient sélectionnés sur la base de leur endurance.

La réalité de la puissance de l’Africain qui est mise à contribution dans un sport comme le football a été érigée en mythe. Mais en même temps ce mythe a une autre fonction, celle de masquer des pratiques artificielles visant à produire l’effet de puissance. Un pays comme la France exploite très habilement et très méthodiquement les deux facettes de ce mythe, raison pour laquelle bien que l’équipe nationale puisse compter jusqu’à 7 joueurs d’origine africaine ou noire, il n’y a pas eu jusqu’ici, Dieu merci, de décès sur un terrain de jeu, dans un contexte où la contribution des joueurs africains à cette hécatombe est relativement élevée.

Et les questions qu’on peut se poser sont les suivantes :

  1. Est-ce que la mythification de la puissance du Noir n’est pas artificiellement soutenue ?
  2. Est-ce que, pour se vendre au meilleur prix ou même pour s’introduire sur ce marché hautement fermé, les Africains eux-mêmes ne se laissent pas prendre au jeu du mythe de leur puissance, y compris par des pratiques illicites, dangereuses, risquées, et sauvages ?
  3. Cette hypothèse de la corruption des mœurs n’est-elle pas étayée par la première place d’un pays comme le Nigeria dans ce drame qui consacre la persistance de l’esprit de la traite négrière en dépit des fortunes et de la liberté apparente des victimes ?

Alan Basilegpo

 

Date Nom du joueur Âge Équipe Notes
13 janvier 1889 William Cropper 26 Staveley Victime d’une rupture intestinale dans un match contre Grimsby Town, il meurt le lendemain.
11 janvier 1892 James « Daddy » Dunlop 21 St Mirren Durant un match amical contre Abercorn, il tombe sur un morceau de verre lui inoculant le tétanos. Dix jours plus tard, il décède à l’âge de 21 ans2.
25 mai 1896 James Logan 25 Loughborough FC Meurt d’une rechute de pneumonie pendant le match.
29 novembre 1896 Joe Powell 25 Woolwich Arsenal Meurt du tétanos après s’être cassé le bras contre Kettering Town en 1896.
Janvier 1900 James Collins Sheppey United Meurt du tétanos, causé par une blessure survenue sur le terrain3.
27 août 1902 Di Jones 35? Manchester City Meurt des suites d’une infection causée par une entaille au genou.
27 octobre 1906 David « Soldier » Wilson 23 Leeds City Souffre d’une attaque cardiaque lors du match contre Burnley, probablement due à un tabagisme important. Il tente de retourner sur le terrain malgré la douleur4.
8 avril 1907 Tommy Blackstock 25 Manchester United Succombe après avoir donné un coup de tête dans le ballon lors d’un match contre St. Helens.
Janvier 1908 Frank Levick 26 Sheffield United Levick se casse la clavicule en jouant contre Newcastle United le jour de l’an 1908 et contracte une pneumonie pendant sa convalescence. Il meurt d’insuffisance cardiaque le 1er février 1908 à Sheffield5.
29 décembre 1909 James Main 23 Hibernian Lors d’un match le jour de Noël 1909, alors qu’Hibernian rencontre Partick Thistle à Firhill sur un terrain gelé, Jimmy Main est percuté par un joueur de Thistle et blessé à l’estomac. Il meurt 4 jours plus tard.
19 février 1916 Bob Benson 33 Arsenal Mort d’une rupture de vaisseau sanguin après un match avec Reading6,7.
7 janvier 1921 Horace Fairhurst 27 Blackpool Souffre d’une blessure de la tête contre Barnsley en décembre 1920 ; meurt des suites de ses blessures le mois suivant.
22 mai 1921 Nikola Gazdić Hajduk Split Le jeune attaquant meurt de la tuberculose après un grand match contre Građanski Zagreb8.
11 novembre 1923 Tom Butler Port Vale Meurt du tétanos 8 jours après s’être cassé le bras durant un match.
13 mars 1927 Georges Le Bidois 26 Stade olympique de l’Est Au cours d’un match de fin de saison du championnat de DH de Paris, le gardien de l’équipe de France Georges Le Bidois reçoit un coup de pied violent à la carotide du Suisse Pollitz. Il succombe dans les vestiaires. À l’annonce de son décès, la partie est interrompue9,10.
4 avril 1927 Albert Van Coile 27 Cercle Brugge Il décède à la suite d’une blessure subie lors d’un match amical face à l’US Tourcoing, qui provoque une hémorragie interne et une déchirure intestinale non diagnostiquées à temps.
3 mai 1927 David Arellano 24 Colo-Colo Le 3 mai 1927 à Valladolid (Espagne), alors que l’équipe de Colo-Colo fait une tournée en Espagne, David Arellano souffre d’une péritonite, à la suite d’un choc avec un autre joueur dans un match. Amené rapidement dans la clinique la plus proche, il décède peu après.
30 avril 1927 Sam Wynne 30 Bury Meurt des suites d’une pneumonie sur le terrain durant le match contre Sheffield United, bien que Bury dise qu’il est mort d’une hémorragie cérébrale11.
5 septembre 1931 John Thomson 22 Celtic Il meurt dans un choc avec Sam English, joueur du Rangers FC, lors d’un Old Firm en 193112.
17 juin 1933 Jon Kristbjornsson 22 Valur Reykjavik Il souffre d’une blessure à la tête lors d’un match de championnat islandais, le 13 juin 1933. Il est amené à l’hôpital où il meurt de ses blessures le 17 juin 193313.
1er décembre 1934 Sim Raleigh 25 Gillingham Meurt après un choc tête contre tête avec un joueur de Brighton & Hove Albion.
5 février 1936 Jimmy Thorpe 22 Sunderland Diabétique, le gardien est tombé dans un coma dont il n’est jamais sorti, attribué au traitement brutal qu’il a reçu sur le terrain pendant un match contre Chelsea. Sa mort conduit à la règle interdisant aux joueurs de botter le ballon quand il est dans les bras du gardien.
1er avril 1951 Mitotônio 35 Ceará Succombe durant le match d’une hémorragie causée par une congestion de l’estomac14.
Août 1953 John Kirkby 23 Wrexham Meurt d’un arrêt cardiaque sur le terrain15.
14 juillet 1963 Constantin Tabarcea 26 Petrolul Ploieşti Meurt d’une activité anormale du thymus16.
25 février 1967 Tony Allden Highgate United Meurt foudroyé durant un match de quart-de-finale de la FA Amateur Cup contre Enfield FC17.
11 mai 1969 Eduard Dubinski 34 Union soviétique Le 31 mai 1962, lors du match contre la Yougoslavie comptant pour le 1er tour de la phase finale de la Coupe du monde au Chili, le joueur yougoslave Muhamed Mujić tacle Doubinski et lui brise la jambe. Cette blessure entraînera un sarcome dont il décédera 7 ans plus tard.
1er juillet 1973 Nikola Mantov 23 FK Osogovo Meurt d’une attaque cardiaque à la 10e minute d’un match contre FAS 11 Oktomvri18.
16 décembre 1973 Pavão 26 FC Porto Meurt d’une attaque cardiaque lors d’un match de championnat19.
18 mai 1977 Tony Aveyard 21 Scarborough Meurt de blessures reçues à la tête durant un match20,21.
27 août 1977 Michel Soulier 27 Union Royale Namur Meurt à la suite d’une attaque lors d’un match de coupe belge à l’extérieur contre le Sporting d’Anderlecht au Parc Astrid22. Un stade de Namur sera renommé en son honneur.
30 octobre 1977 Renato Curi 24 Perugia Meurt à la suite d’une attaque cardiaque lors du match de Serie A contre la Juventus. Le stade sera ensuite renommé en son honneur.
21 avril 1980 Omar Sahnoun 24 FC Girondins de Bordeaux Il meurt d’une attaque cardiaque lors d’un entraînement.
5 novembre 1981 Hocine Benmiloudi 26 CR Belouizdad Lors d’un match de première division contre l’USM Aïn Beïda, il meurt à la suite d’un empoisonnement de la nourriture qu’il a mangée auparavant.
23 septembre 1984 Erik Jongbloed DWS Amsterdam Frappé par la foudre lors d’un match d’exhibition23.
23 août 1987 Paulo Navalho 20 Atlético Clube de Portugal Subit un infarctus aigu du myocarde au cours d’un match amical entre l’Atletico et Al-Jazira Club24.
9 décembre 1987 Dursun Özbek 17 Galatasaray Meurt pendant un entraînement13.
12 août 1989 Samuel Okwaraji 24 Nigeria Meurt durant le match contre l’Angola lors des qualifications de la coupe du monde 1990. Une autopsie révèlera qu’une très grande pression sanguine est à l’origine du décès.
8 septembre 1990 David Longhurst 25 York City Souffre d’une attaque cardiaque durant le match Lincoln City. Il est déclaré mort à l’arrivée à l’hôpital.
2 février 1993 Michael Klein 33 Bayer Uerdingen Meurt d’une attaque cardiaque durant un entraînement.
30 avril 1995 Mukandi Tsimaya 28 Atromitos FC Victime d’un coup de coude au cou par un joueur adverse lors d’un match contre Panelefsiniakos. Il meurt avant d’aller à l’hôpital25.
25 août 1995 Michael Goddard Dundela Meurt durant un match contre Dungannon Swifts à Stangmore Park après avoir été frappé dans la poitrine par le ballon13.
29 octobre 1995 Amir Angwe 29 Julius Berger FC Il meurt sur le terrain des suites d’une crise cardiaque26.
4 janvier 1997 Hédi Berrekhissa 24 Espérance de Tunis Il meurt d’un arrêt cardiaque lors d’un match amical contre l’Olympique lyonnais au Stade Chedly-Zouiten.
4 avril 1997 Waheeb Jabara 23 Hapoel Taibe Il souffre d’une attaque cardiaque pendant le match contre le Bnei Yehuda27.
Février 1998 Robbie James 40 Llanelli A.F.C. Cardiomyopathie
28 avril 1998 Axel Jüptner 29 Carl Zeiss Jena Il meurt subitement d’une attaque cardiaque lors d’un entraînement.
Janvier 1999 Ferenc Biro 15 Nirajul Miercurea-Nir. Meurt après qu’une barre transversale lui est tombée sur la tête lors d’un échauffement28.
24 juillet 1999 Stefan Vrăbioru 23 Astra Ploieşti Meurt d’une anomalie cardiaque non détectée29.
Janvier 2000 Daniel Orbeanu 18 Caraimanul Buşteni Décédé après l’infection d’une simple entorse, mal diagnostiquée par quatre hôpitaux différents30.
Février 2000 John Ikoroma 17 Al-Wahda SCC S’effondre sur le terrain et meurt à l’hôpital31.
2 avril 2000 Eri Irianto 26 Persebaya Surabaya Meurt à l’hôpital à la suite d’une faiblesse cardiaque après un match entre Persebaya et PSIM Yogyakarta32.
21 mai 2000 Hocine Gasmi 24 JS Kabylie Il meurt des suites d’un choc tête contre tête33.
30 mai 2000 Ivan Krstić 20 Radnički Niš Frappé par la foudre lors d’un entraînement, et mort sur le coup34.
5 octobre 2000 Cătălin Hîldan 24 Dinamo Bucarest Le joueur a succombé subitement des suites d’une rupture d’anévrisme, lors d’un match amical.
29 août 2001 Serhiy Perkhun 23 CSKA Moscou Décède d’une hémorragie cérébrale à la suite d’une collision avec un autre joueur Budun Budunov.
29 septembre 2001 Youssef Belkhouja 26 Wydad de Casablanca Il meurt à cause d’une crise cardiaque en plein derby (RajaWydad) comptant pour la demi-finale de la Coupe du trône35.
20 novembre 2001 Cédric Lestic 26 AS Cherbourg Cédric Lestic est mort lors d´une séance d´entrainement au Stade André-Picquenot, à Tourlaville à la suite d´un malaise cardiaque36.
20 février 2002 Cristian Neamţu 21 Universitatea Craiova Accidentellement frappé à la mâchoire par un coéquipier lors d’un entraînement. Victime d’une hémorragie interne, il meurt à l’hôpital après une période de coma37.
24 octobre 2002 Hernán Gaviria 32 Deportivo Cali Frappé par la foudre lors d’un entraînement et mort sur le coup.
27 octobre 2002 Giovanni Córdoba 24 Deportivo Cali Il est frappé par la foudre lors d’un entraînement de la même manière que Hernán Gaviria et meurt trois jours plus tard à l’hôpital des suites de ses blessures38.
Décembre 2002 Stefan Toleski FK Napredok S’écroule durant un match et meurt à l’hôpital39.
26 juin 2003 Marc-Vivien Foé 28 Cameroun Il s’écroule durant le match Cameroun-Colombie lors de la demi-finale de la Coupe des confédérations 2003, et meurt peu de temps après à l’hôpital. Une autopsie révèlera qu’il est mort d’une cardiomyopathie hypertrophique40.
25 janvier 2004 Miklós Fehér 24 Benfica Meurt d’un arrêt cardiaque causé par une cardiomyopathie hypertrophique durant le match contre Vitória40.
29 février 2004 Danny Ortiz 27 CSD Municipal Durant un match contre CSD Comunicaciones, Ortiz entre en collision avec Mario Rafael Rodríguez. Il subit une déchirure du péricarde et meurt à l’hôpital.
27 octobre 2004 Serginho 30 São Caetano Sa mort soudaine lors d’un match de championnat brésilien (contre São Paulo)40 incita à réorganiser les pratiques d’assistance médicale et appliquer des mesures préventives plus strictes au Brésil.
5 décembre 2004 Cristiano Júnior 24 Dempo Sports Club Il heurte le gardien de Mohun Bagan, Subrata Pal à la 78e minute d’une finale alors qu’il marque un but, titube et s’effondre. Les tentatives de réanimation restent vaines et il meurt avant son arrivée à l’hôpital d’Hosmat.
12 avril 2005 Paul Sykes 28 Folkestone Invicta S’effondre sur le terrain après 30 minutes de jeu contre Margate FC. Une anomalie cardiaque non-diagnostiquée est la cause du décès41.
27 mai 2005 Alin Paicu 32 Minerul Mătăsari Après une tête, il tombe et meurt ensuite d’une attaque cardiaque42.
11 avril 2006 Victor Alfonso Guerrero 17 Envigado FC Il décède subitement lors d’un entraînement40. Il perd conscience sur le terrain et son corps arrive sans vie à l’hôpital.
12 juin 2006 Rasmus Green 26 Næstved BK Victime d’une attaque cardiaque lors d’un entraînement et malgré les tentatives de réanimation de ses coéquipiers et d’un médecin, il est déclaré mort à son arrivée à l’hôpital. En hommage, le numéro 7 ne sera plus attribué43.
30 août 2006 Mohamed Abdelwahab 23 Al-Ahly Meurt d’une anomalie cardiaque non détectée lors de l’entraînement44.
9 septembre 2006 Matt Gadsby 27 Hinckley United Victime d’une attaque cardiaque sur le terrain durant un match de Conference North contre Harrogate Town et meurt à l’hôpital. Les tests médicaux révèleront qu’il s’agissait de la Maladie de Naxos45.
18 septembre 2006 Nilton Pereira Mendes 30 Shakhtyor Karagandy Il est victime d’un infarctus au cours d’un entraînement et meurt durant le trajet vers l’hôpital46.
27 mars 2007 Ivan Karačić 19 NK Široki Brijeg Souffre d’un arrêt cardiaque et meurt durant un match à Široki Brijeg47.
28 août 2007 Antonio Puerta 22 Seville FC S’écroule durant un match contre Getafe CF. Il meurt plus tard à l’hôpital après plusieurs arrêts cardiaques40.
29 août 2007 Chaswe Nsofwa 28 Hapoël Beer-Sheva Meurt soudainement lors d’un match contre Maccabi Beersheba.
29 décembre 2007 Phil O’Donnell 35 Motherwell Il s’effondre pendant un match contre Dundee United alors qu’il s’apprête à être remplacé. Il est emmené en urgence à l’hôpital mais meurt durant le trajet48.
9 février 2008 Guy Tchingoma 22 FC 105 Libreville Décédé peu de temps après un match de championnat contre l’Union Sportive O’Mbila. Pendant le match, il est entré en collision avec un adversaire. Il a réussi à finir le jeu, mais s’est effondré après et les médecins ont été incapables de le ranimer49.
16 février 2008 Hervé King 27 Ringmer S’écroule lors du match contre Three Bridges50 d’une cause inconnue (peut-être un arrêt cardiaque)51.
3 avril 2008 Hrvoje Čustić 24 NK Zadar Il heurte un mur en béton de la tête lors d’un match contre HNK Cibalia et meurt à l’hôpital cinq jours plus tard des suites de ses blessures52.
31 mai 2008 Rustem Bulatov 34 Torpedo SDYuSShOR Kaluga Se sent mal pendant un match et meurt le même jour à l’hôpital53.
15 mars 2009 Jumadi Abdi 26 PKT Bontang Il s’effondre après un incident avec Denny Tarkas lors du match de son club PKT Bontang contre Persela Lamongan. Alors que Jumadi tente de garder la balle, Denny lui donne un coup de pied au niveau de l’estomac. Jumadi décède à l’hôpital 8 jours plus tard d’une infection sévère54.
3 avril 2009 Víctor Hugo Ávalos 37 Villa Florida Souffre d’une attaque cardiaque dans un match contre Salesianito et meurt le jour suivant55.
26 mai 2009 Orobosan Adun 28 Warri Wolves FC Avant un match à l’extérieur face à Enugu Rangers, le gardien du Warri Wolves FC est agressé par des voyous suspectés d’être des fans de l’équipe adverse, il meurt 3 jours plus tard d’une hémorragie interne, lors d’un entraînement56.
8 août 2009 Daniel Jarque 26 RCD Espanyol Mort durant un entraînement après un arrêt cardiaque57.
15 novembre 2009 Maurizio Greco 25 TuS Güldenstern Stade Il s’écroule lors du match entre TuS Güldenstern Stade contre Lupo Martini Wolfsburg et meurt plus tard à l’hôpital58.
6 mars 2010 Endurance Idahor 25 Al Merreikh Omdurman Il s’effondre lors du match de son club soudanais Al Merreikh contre Alamal Atbara. Il meurt d’une crise cardiaque dans l’ambulance.
8 mars 2010 Bartholomew Opoku 19 Kessben FC Il s’est effondré la veille en jouant contre le club Liberty. Rapidement transporté à l’hôpital et malgré une stabilisation de son état pendant la nuit, sa mort est annoncée le lendemain par son club59.
Mai 2010 Goran Tunjić 32 Mladost FC Il meurt d’une crise cardiaque lors d’un match de 5e division. Il a été largement signalé que Tunjic avait été sanctionné par l’arbitre pour simulation60, même si ces allégations ont ensuite été démenties61.
2 mai 2010 Ambrose Wleh 24 Invincible Eleven Victime d’un arrêt cardiaque lors d’un match contre Mighty Barrolle. Entré en tant que remplaçant pendant la seconde période, Il s’effondre alors qu’il est seul dans le rond central. Il est mort peu de temps après son arrivée à l’hôpital de Monrovia, Liberia62.
8 mai 2010 Wilson Mene 19 Prek Pra Keila Wilson Mene est mort après s’être effondré lors d’un match de championnat63.
12 avril 2011 Lokissimbaye Loko 30 FC Beaumontois L’ancien international tchadien meurt d’un arrêt cardiaque lors un match de la Ligue Midi-Pyrénées64.
4 août 2011 Naoki Matsuda 34 Matsumoto Yamaga FC Le 2 août 2011, il est victime d’une crise cardiaque sur le terrain d’entraînement de son club. Transporté d’urgence à l’hôpital, son état est jugé très critique. Il meurt le 4 août 201165.
13 novembre 2011 Bobsam Elejiko 30 K. Merksem SC Le joueur meurt durant un match de cinquième division entre K. Merksem SC et le FC Exc. Kaart66.
15 mars 2012 D. Venkatesh 27 Bangalore Mars Remplaçant entré à la 73e minute, il meurt sur le terrain à la fin du match ; les rapports suggèrent qu’un arrêt cardiaque est la cause de la mort67.
14 avril 2012 Piermario Morosini 25 Livourne Morosini meurt durant un match de Serie B contre Pescara. La cause de la mort est un arrêt cardiaque68.
2 septembre 2012 Victor Brannstrom Piteå IF Lors d’une rencontre de quatrième division suédoise, il est victime d’un arrêt cardiaque et meurt à l’arrivée à l’hôpital69.
5 août 2012 Chinonso Ihelwere Henry 21 Delta Tulcea Henry succombe durant un match amical contre le FC Balotesti à la 86e minute. Alors que la température est de 40 °C, les médecins tentent de réanimer le joueur nigérian durant 30 minutes avant de le déclarer mort. Il avait apparemment passé des examens de santé qui n’avaient détecté aucune anomalie une semaine auparavant. La cause de sa mort est une crise cardiaque70.
2 avril 2013 Quentin Margueritte 25 USON Mondeville Margueritte s’écroule durant un entraînement de son club, l’USON Mondeville. La cause de sa mort est un arrêt cardiaque71.
20 avril 2013 Dominik Rupp 23 FSV Hemmersdorf Rupp s’est effondré lors d’un match contre Sarrebruck. La cause de la mort est un arrêt cardiaque72.
16 mai 2013 Berat Sacipi 31 SV Inter Itzehoe Sacipi s’écroule durant un match contre l’ABC Wesseln. La cause de la mort est un arrêt cardiaque73.
21 juin 2013 Alen Pamić 23 NK Istra 1961 Pamić s’écroula durant un match amical contre MNK Maružini, d’une crise cardiaque74.
21 juillet 2013 Yair Clavijo 18 Sporting Cristal Le footballeur de 18 ans de Sporting Cristal meurt pendant un match contre Real Garcilaso le 20 juin 201375. L’autopsie a déterminé qu’il est mort d’un œdème cérébral avec une hernie cérébrale, causée par une cardiomyopathie hypertrophique76,77.
27 juillet 2013 Sékou Camara 27 Pelita Jaya FC Camara s’écroule sur le terrain durant un entraînement de son équipe à Bandung. Il est amené à l’hôpital le plus proche mais meurt durant le trajet. La cause du décès est une attaque cardiaque78.
30 juillet 2013 Matthias Viereckl 19 SC Marchtrenk Viereckl meurt lors d’un match amical contre l’Union Steinhaus79.
17 novembre 2013 Alex Marques80. 20 G.D. Tourizense Le joueur portugais Alexandre Marques souffre d’un arrêt cardiaque après sept minutes de jeu, lors d’un match de troisième division portugaise entre Tourizense et Carapinheirense81,82.
19 mai 2014 Akli Fairuz 27 Persiraja Il meurt après avoir été rentré en collision avec le gardien adverse, durant un match de première division indonésienne. Il est admis en urgence à l’hôpital mais meurt des suites d’une hémorragie interne le jour suivant83.
23 août 2014 Albert Ebossé Bodjongo 24 JS Kabylie Meurt à la fin d’un match du championnat algérien entre la JS Kabylie et l’USM Alger, après avoir reçu sur la carotide une pierre jetée des tribunes et a succombé à ses blessures quelques minutes plus tard à l’hôpital84.
19 octobre 2014 Peter Biaksangzuala 23 Bethlehem Vengthlang FC Il meurt après avoir voulu effectuer un saut périlleux pour célébrer le but qu’il venait de marquer. Il est retombé sur la nuque, et s’est gravement blessé à la colonne vertébrale. Il décède 5 jours plus tard à l’hopital85.
27 avril 2015 Gregory Mertens 24 KSC Lokeren Il fait un arrêt cardiaque, puis est transporté à l’hôpital où on le place en coma artificiel; il meurt le 30 avril des suites de sa crise cardiaque86.
14 mai 2015 Emanuel Ortega 21 San Martin de Burzaco Chargé par un adversaire le long de la touche lors d’un match de D4 argentine, il est ejecté sur un mur de béton situé environ un mètre plus loin qu’il percute la tête la première. Opéré d’une double fracture du crâne, il succombera de ses blessures 5 jours plus tard87.
6 mai 2016 Patrick Ekeng Ekeng 26 Dinamo Bucarest Patrick Ekeng, milieu camerounais, est décédé d’un malaise cardiaque survenu quelques instants après son entrée en jeu avec le Dinamo Bucarest dans un match du Championnat de Roumanie88.
11 septembre 2016 Ben Idrissa Derme 34 AJ Biguglia Ben Idrissa Derme est victime d’une crise cardiaque quelques instants avant la fin d’un match pour la coupe de France de son club contre celui de Furiani89.
5 juin 2017 Cheik Tioté 30 Beijing BG Il décède le 5 juin 2017, à la suite d’une crise cardiaque lors d’un entraînement

copyright5

 

 

 

Publicités