Publié dans économie, nigeria

Nigeria : Deux Chinois Arrêtés pour Trafic de Faux Pneus ; un Béninois Averti en vaut Deux

blog1

Deux Chinois ont été mis aux arrêts par les autorités du Nigeria pour importation de faux pneus dans le pays. Plus de 6 containers de pneus de divers types de véhicules allant du tricycle aux camions en passant par les voitures personnelles, le tout d’une valeur de 10 milliards Cfa.

C’est une action salutaire, car les pneus défectueux sont cause d’accident mortels. L’arnaque est d’autant plus fatale que le consommateur croit avoir affaire à des pneus neufs, alors qu’il roule sur des explosifs déguisés. Comme l’a dit le directeur de l’Agence de contrôle de la qualité dont l’intervention a permis de mettre la main au collet des trafiquants chinois indélicats, fermer les yeux sur ce genre de trafic c’est se faire complice de la mort de millions de Nigérians.

Et hélas, pas seulement des Nigérians, car ces produits payo sur le marché nigérians ont tôt fait de traverser la frontière  et de se retrouver à Dantopa ou Misèbo. Et vu la propension que nous avons à toujours sacrifier la qualité sur l’autel du moindre coût, nous sommes vite tombés dans le piège. Combien d’accidents graves ou de morts n’avons-nous déjà pas enregistrés dans des cas similaires de trafic de produits dangereux ?

En tout état de cause, il faut exiger d’un vendeur de pneus que la date de fabrication soit inscrite sur le reçu. C’est ce que conseille vivement l’Agence nigériane de contrôle de la qualité. Cette exigence mérite d’être prise au sérieux aussi au Bénin, dans l’intérêt de la sécurité des Béninois.

D’une manière générale, par ces temps de commerce globalisé, où les Asiatiques se sont jetés  à corps perdu dans  la compétition de conquête du marché africain — d’une Afrique qui s’en remet passionnément aux autres pour fabriquer ce qu’elle consomme tout aussi passionnément —  méfiance et clairvoyance doivent aller de pair. Entre le riz plastique et les pneus payo, les Chinois pensent moins à notre santé et à notre sécurité qu’à faire fortune à bon marché.

Bejide Alamoran

copyright5