Publié dans Haro, Press-Links

Maroc, Sahara Occidental et CEDEAO : le Jour où Je cesserai d’être Ouest-Africain

blog1

Les gens d’Afrique du Nord ont une tendance atavique à prendre ceux du Sud du Sahara pour plus imbéciles qu’ils ne sont. Ce préjugé ethnocentriste ne date pas d’aujourd’hui et à la vie dure. Ce n’est pas seulement pour leur rôle de pionniers vicieux dans la traite négrière où ils ont été à la fois les devanciers et les chacals de leurs cousins européens, qui à leur tour y ont fatalement adapté la férocité industrielle et la rationalité de réification qui les caractérisent.

Non, cette perception réductrice des Noirs par les Arabes est pérenne, indécrottable et s’exprime toujours de nos jours. Notamment dans les rapports diplomatiques.

Tenez, comment comprendre autrement la volonté exprimée sans vergogne par le Maroc d’adhérer à la CEDEAO sinon comme une manière de prendre les Africains pour des demeurés ? Le Maroc est-il en Afrique de l’Ouest ? La CEDEAO a beau être une organisation entée sur la thématique économique, il va sans dire que le cercle de ses adhérents appartient à un continuum culturel et géographique bien défini, stable et entière. Que viendrait faire dans ce cercle ouest-africain authentique le Maroc, pays d’Afrique du Nord ? C’est comme si l’Afrique du Sud devait adhérer à une organisation de l’Afrique centrale !  Le Maroc veut adhérer à la CEDEAO, pourquoi pas l’Espagne ?  Le Niger a-t-il jamais demandé à adhérer à l’Union du Maghreb Uni ? Et pourquoi la Libye ou l’Algérie ne demandent-elles pas aussi  à entrer dans la CEDEAO ?  Si la Mauritanie, pays encore possédé par le démon de l’esclavagisme, et membre de l’Union du Maghreb-uni, en dépit de sa proximité géographique avec le Sénégal, est restée méfiante ou méprisante vis-à-vis de la CEDEAO dont elle a choisi de rester à l’écart,  quelle est la rationalité culturelle et géographique dont peut se prévaloir le Maroc pour prétendre adhérer à cette organisation   ouest-africaine ?

A moins que ce ne soit une rationalité politique, ou plus précisément bassement géopolitique. Pourquoi ? La démarche en effet fleure bon une stratégie visant à phagocyter le Sahara Occidental, en instrumentalisant la CEDEAO pour mettre le monde entier devant le fait accompli de l’inclusion de ce territoire dans le Maroc. Pour le Maroc, pays phare de l’Afrique du Nord, entrer dans la CEDEAO, c’est faire passer en contrebande l’incorporation polémique du Sahara Occidental dans la réalité diplomatique et géopolitique.

Et c’est en cela que je dis que les Arabes prennent volontiers les Noirs pour des cons. Quelle conscience intègre africaine accepterait ou serait dupe de cette ruse géopolitique ?  Le jour où le Maroc ferait passer ses vessies ouest-africaines pour des lanternes au nez et à la barbe de nos dirigeants je cesserai d’être ouest-africain !

Alan Basilegpo

copyright5

Publicités

Un commentaire sur « Maroc, Sahara Occidental et CEDEAO : le Jour où Je cesserai d’être Ouest-Africain »

  1. Les Africains aiment adorer des Blancs devant lesquels ils sont heureux de s’agenouiller. Alors le Maroc veut se dévouer pour satisfaire ce désir plébéien, servile et passablement complexé des Africains. Ce faisant, le royaume chérifien ferait d’une pierre deux coups. Outre l’intérêt économique et diplomatique que lui confèrerait cette adhésion, il ferait passer en contrebande le phagocytage de fait du Sahara occidental en instrumentalisant la CEDEAO à cet effet.. Il faudrait être un imbécile pour ne pas voir la ficelle…

Les commentaires sont fermés.