Sous le Bananier : l’Afrique et la Politique au Sahara des Idées

basho2

Nos parlements n’ont ni gauche ni droite pas plus qu’ils n’ont de conservateurs ni de libéraux. Le Sahara des idées se substituant à la Culture des idées dans nos sociétés, même si nos dirigeants s’affublent de titres ronflants de docteurs, de professeurs, ou de maîtres. Mais il faut beaucoup plus que des singes savants pour fonder une académie.

Dans nos parlements en revanche, nous avons un Nord et un Sud, des chrétiens et des musulmans. Et nos dirigeants, même lorsqu’ils se disent docteurs, semblent être plus docteurs en théologie qu’en sciences humaines ou en science tout court. Aussi n’abordent-ils la politique qu’en fonction de ces divisions et ces critères débiles, et le peuple en quasi-totalité ignorant ou analphabète mord à l’appât sans demander son reste.

Amida Bashô

copyright4